GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 24 Juillet
Jeudi 25 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Kim Jong-il est en visite en Chine

    media Kim Jong-il lors d'une récente visite dans un usine textile de Pyongyang. REUTERS/KCNA

    Kim-Jong-il est en Chine. Le numéro un nord-coréen aurait passé la frontière ce vendredi matin en train, via le fleuve Tumen, selon les médias sud-coréens et la télévision de Hong-Kong Phoenix TV. Cette visite est annoncée depuis plusieurs semaines. Elle permet non seulement de valider la succession en cours en Corée du Nord mais revêt aussi un aspect économique.

    Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

    Kim Jong-il est en Chine ce vendredi 20 mai. L’agence sud-coréenne Yonhap et la télévision de Hong-Kong Phoenix TV avaient d’abord évoqué un voyage de son fils cadet, Kim Jong-eun, sans doute pour faire diversion. Les déplacements du leader nord coréen sont en effet entourés du plus grand secret. Nul n’était en mesure de confirmer, vendredi soir, si l’héritier était du voyage avec son père.

    Train blindé

    Comme en août dernier, c’est dans son train blindé que Kim Jong-il aurait franchit la frontière ce vendredi matin à l’aube, via le fleuve Tumen, au nord-est de la Chine. Selon le gouvernement sud-coréen, la Chine devrait inciter son allié communiste à reprendre les pourparlers à six autour de la dénucléarisation de la péninsule. Au programme encore, la visite de la préfecture autonome de Yanbian à majorité coréenne et de la ville de Changchun capitale de la province chinoise de Jilin.

    Pékin entend, une fois de plus, inciter le « petit frère » nord-coréen à l’ouverture en montrant les changements du capitalisme à la chinoise. Les plus grandes transformations ont lieu en ce moment un peu plus au sud dans la province du Liaoning. Selon certains médias chinois, un projet de pont autoroutier à huit voies devrait prochainement doubler le « pont de l’amitié » qui traverse le fleuve Yalu et permet de relier la ville chinoise de Dandong à Sinuiju côté nord coréen.

    Une île en or

    A Dandong justement, depuis le 10 mai dernier, une vingtaine d’ouvriers travaillent très tôt et se couchent tard pour préparer les nouveaux embarcadères sur le fleuve, peut-on lire sur le site sina.com. Cela en prévision de l’inauguration de la zone économique spéciale de Huang Jin Ping (Hwang Gum Pyong en coréen), littéralement la « terrain plat en or », dont les travaux devraient débuter le 28 mai prochain en présence de hauts responsables nord-coréens.

    L’un des hommes les plus puissants du régime, le beau-frère de Kim Jong-il, Jang Song-taek, y est notamment annoncé. Située sur une île nord-coréenne d’environ 12 km2, sur le coté chinois du fleuve, la zone doit permettre de stocker des marchandises, de développer des usines et même d’accueillir des touristes affirme Hexun, site chinois d’informations économiques. Le bail est de 50 ans renouvelables. En 2010, les échanges entre la Chine et la Corée du Nord représentaient près de 3,5 milliards de dollars affirme le Global Times, soit une augmentation de 32% par rapport à l’année précédente.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.