GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Tepco affiche une perte record de près de 11 milliards d’euros

    media La Tepco a annoncé que son actuel patron, Masataka Shimizu, critiqué pour sa mauvaise gestion suite à la catastrophe de Fukushima, allait quitter son poste. AFP PHOTO / FILES / Yoshikazu TSUNO

    La compagnie d'électricité japonaise responsable de la centrale nucléaire de Fukushima, la Tepco (Tokyo Electric Power), affiche une perte abyssale qui met en jeu son existence même. Outre les pertes liées à l'arrêt des réacteurs et aux opérations de sauvetage, Tepco va devoir indemniser les dizaines de milliers de victimes.

    Près de 11 milliards d'euros, c'est la perte enregistrée par Tepco pour son exercice 2010-2011. Avant la catastrophe du 11 mars, la compagnie japonaise tablait encore sur un bénéfice de un milliard d'euros. Mais depuis le séisme et le tsunami, l'action en bourse a chuté de plus de 80% entrainant d'importantes dépréciations d'actifs. Et il a fallu faire face aux dépenses exceptionnelles de refroidissement des réacteurs et de traitement des eaux contaminées. A cela s'ajoute l'indemnisation à venir des 85 000 victimes touchées par la catastrophe.

    Le montant avancé varie de 25 milliards à plus de 40 milliards d'euros. Le gouvernement japonais va avancer les fonds nécessaires pour que les victimes soient rapidement aidées. Mais Tepco évoque désormais la possibilité de sa faillite en dépit d'un plan de redressement financier drastique.

    En attendant, le groupe annonce la démission de son PDG, particulièrement critiqué pour sa gestion calamiteuse de la crise. Il sera remplacé par l'actuel directeur général, alors que les hauts dirigeants ont renoncé à toute rémunération et que le personnel va voir son salaire réduit.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.