GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 19 Décembre
Jeudi 20 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Hanoï se livre à des exercices militaires à tirs réels en mer de Chine

    media

    Dans la nuit de dimanche 12 à lundi 13 juin 2011 à 1h TU (3 h00 du matin heure de Paris), le Vietnam commençait une série d'exercices militaires à tirs réels en mer de Chine méridionale. Hanoï parle d’« entraînement annuel de routine », mais ce déploiement de force prend place près de deux archipels disputés, et après plusieurs incidents qui ont tendu les relations entre le Vietnam et la Chine depuis un mois.

    Ce week-end déjà, les Etats-Unis se disaient « troublés » par les tensions en mer de Chine méridionale, Washington réclamant une solution « pacifique », ce qui n'a pas empêché Hanoï de commencer ce lundi 13 juin 2011 au matin ses exercices militaires.

    Les tensions dans la région ont en fait été ravivées fin mai, lorsque le Vietnam a accusé la surveillance maritime chinoise d'avoir coupé les câbles d'un navire vietnamien qui recherchait des hydrocarbures. Jeudi 9 juin dernier, même incident : Pékin parle de « viol de sa souveraineté nationale », Hanoï d'« attaque préméditée », et laisse manifester pour la seconde fois en une semaine quelques dizaines de Vietnamiens devant l'ambassade de Chine à Hanoï.

    Ces tensions ne datent pas d'hier : dans les années 70, la Chine prenait possession de l’archipel des Paracels contrôlé jusqu’alors par le Sud-Vietnam. Cet archipel et un peu plus au sud celui de Spratleys sont supposés être riches en pétrole, et de toute façon sur la route d'importantes voies maritimes. D'ailleurs les Spratleys sont aussi revendiquées par les Philippines, Brunei, la Malaisie et Taïwan. Taiwan qui est présent sur l'archipel et qui devant ces nouvelles tensions dit réfléchir à la possibilité d'y installer des chars et plus largement de positionner des bateaux lance-missiles dans la région.

    Pour Manille, la mer de Chine du Sud devient la mer des Philippines de l’Ouest

    Avec notre correspondant à Manille, Sébastien Farcis

    Le président des Philippines a officiellement débaptisé la mer de Chine du Sud pour lui donner le nom de mer des Philippines de l’Ouest. Un évènement qui survient au moment de la crise entre la Chine, les Philippines et le Vietnam, concernant la souveraineté de l’archipel des Spartleys, potentiellement riche en ressources naturelles, et situé à cet endroit.

    En réalité, ce ne sont qu’une quarantaine d’îlots, sans habitants civils, perdus au milieu de la mer, mais ils sont à l’origine d’une vraie guerre diplomatique. Jeudi 9 juin, Pékin a exigé des pays d’Asie du Sud-Est de cesser de réclamer la souveraineté sur les Spratleys, ce qui a provoqué la colère des Philippines, dont les côtes ne sont qu’à quelques dizaines de kilomètres de ces îles et qui détient donc le droit d’exploitation économique d’une partie de ces eaux.

    Pourtant, depuis quatre mois, la Chine a accentué la pression pour prendre possession de ces îlots, qui auraient appartenu à l’empire du Milieu il y a 600 ans, mais qui pourraient surtout contenir aujourd’hui l’équivalent de 20 milliards de dollars en hydrocarbures. Les Philippines espéraient le soutien de leur allié américain, qui a refusé ce lundi 13 juin de prendre position. Manille pense à présent porter l’affaire devant les Nations unies, afin d’éviter toute escalade du conflit.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.