GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
Dimanche 23 Septembre
Lundi 24 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 26 Septembre
Jeudi 27 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Londres et Pékin signent des contrats pour 1,4 milliard de livres

    media

    A l'occasion de la visite du Premier ministre chinois Wen Jiabao à Londres, deuxième étape de sa tournée européenne, le Royaume-Uni a signé ce lundi 27 juin 2011 avec la Chine des contrats pour 1,4 milliard de livres (1,6 milliard d'euros). Le Royaume-Uni est soucieux de rattraper son retard sur le marché chinois par rapport à ses grands partenaires européens.

    Avec notre correspondante à Londres, Muriel Delcroix

    Les rencontres sino-britanniques se font de plus en plus fréquentes ces derniers temps sous l’impulsion du Premier ministre David Cameron, très désireux d’assurer une meilleure place aux entreprises britanniques en Chine. A chaque nouvelle poignée de main se profile l’espoir de voir les échanges commerciaux entre les deux pays atteindre d’ici 2015 quelque 67 milliards d’euros.

    En attendant, un David Cameron très satisfait a pu confirmer, ce lundi 27 juin 2011, la signature de nouveaux contrats avec la Chine qui représentent, selon lui, une « formidable opportunité pour le Royaume-Uni ». Son hôte Wen Jiabao s’est dit, pour sa part, ravi d’annoncer l’envoi de deux pandas géants au zoo d’Edimbourg. Une déclaration un peu courte aux yeux de la presse britannique, qui s’est appliquée durant toute la durée de la conférence de presse à asticoter les deux dirigeants sur la question des droits de l’homme en Chine.

    Soucieux de ne pas embarrasser plus encore son hôte, déjà la cible des huées de protestataires durant sa visite ici, le chef du gouvernement britannique a estimé que Londres n’avait pas de leçon à donner sur ce sujet à des pays comme la Chine, tout en assurant que la quête de contrats juteux et de relations commerciales accrues avec Pékin ne se ferait jamais au détriment des droits de l’homme.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.