GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Le plan japonais pour éliminer la viande de bœuf contaminée

    media Plus de 3 000 bœufs ont pu être contaminés après avoir mangé du fourrage radioactif.

    Le Japon vient d’annoncer un plan pour éliminer la viande de bœuf qui aurait été contaminée lors de la catastrophe nucléaire du 11 mars 2011, notamment dans la région de Fukushima. Le gouvernement entend ainsi rétablir la confiance des consommateurs. Il a présenté des mesures visant à racheter et à brûler cette viande, ce qui représente quelque 3 000 animaux soupçonnés d’avoir été alimentés avec du foin, de la paille ou du riz radioactif.

    Avec notre correspondant à Tokyo, Frédéric Charles

    Le gouvernement japonais pense qu’en brûlant plusieurs tonnes de bœuf, provenant d’animaux ayant été nourris dans la région proche de la centrale nucléaire de Fukushima avec du foin et de la paille de riz dont le taux de césium-137 était de trois à six fois supérieur aux normes admises, il regagnera la confiance des consommateurs japonais.

    Le gouvernement a élaboré un plan. Celui-ci consiste à forcer les industriels de la viande à racheter aux grossistes et détaillants tout le bœuf dont le taux de césium dépasse la limite de cinq cents becquerels par kilogramme.

    Les industriels de la viande exigeront de Tepco, l’opérateur de la centrale de Fukushima, le règlement de la facture estimée à 17 millions d’euros. Tepco répond que le gouvernement est largement responsable de l’écoulement, dans la chaîne alimentaire japonaise, de viande de bœuf radioactive. Une partie de cette viande aurait même été exportée dans certains pays d’Asie.

    Tepco ne comprend pas pourquoi le gouvernement n’a pas mis en place un système centralisé de contrôle de la radioactivité de la nourriture. Ces contrôles sont effectués par les municipalités et les préfectures qui ne disposent pas toujours des instruments de mesure adéquats. Plus de 3 000 bœufs contaminés ont été vendus et en partie consommés au Japon.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.