GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • États-Unis: les soldats américains quittant la Syrie «resteront dans la région» pour éviter un retour du groupe État islamique (Trump)
    • Commando de Notre-Dame: les deux principales accusées condamnées à 25 et 30 ans de réclusion
    • Pologne: les conservateurs remportent les législatives et gardent la majorité absolue (officiel)
    • Municipales en France: Gérard Collomb investi à la métropole de Lyon par LaREM
    Asie-Pacifique

    Japon : Fukushima sous des pluies torrentielles

    media Vue aérienne d’une zone inondée de la ville de Tadami, située dans la préfecture de Fukushima, le 30 juillet 2011. Reuters

    Depuis le 29 juillet 2011, des pluies torrentielles s'abattent sur le nord-est du Japon, la région de la centrale nucléaire de Fukushima, dévastée le 11 mars dernier par un séisme et un tsunami. Ces pluies torrentielles provoquent des inondations déjà responsables de la mort de dizaines de personnes dans la péninsule coréenne. Au Japon, elles ont fait un premier mort. Le gouvernement invite 300 000 personnes à quitter leurs maisons.

    Avec notre correspondant à Tokyo, Frédéric Charles

    Les précipitations atteignent entre 700 et 1 000 millimètres dans les régions de Fukushima et de Niigata, à 250 kilomètres au nord-ouest de Tokyo. Elles provoquent des inondations et des glissements de terrains. La chaîne de télévision NHK montre des images de digues emportées, de coulées de boues, d’arbres et de poteaux télégraphiques arrachés d’une petite ville complètement inondée.

    Le gouvernement a fait passer de 300 à 400 000 le nombre de personnes invitées à évacuer les régions dévastées. « Invitées » seulement car le gouvernement de centre- gauche qui n’aime pas l’armée l’a retirée des zones sinistrées par la catastrophe naturelle du 11 mars. L’armée n’est donc pas en mesure d’apporter son soutien à une évacuation aussi massive.

    Ces pluies torrentielles fragilisent les installations de la centrale nucléaire de Fukushima. Les mêmes intempéries ont causé au début de la semaine au moins 59 morts en Corée du Sud et des milliers de sans-abris.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.