GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 19 Novembre
Mardi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Singapour : Tony Tan élu président avec seulement 35% des voix

    media

    A Singapour, le nouveau président s'appelle Tony Tan. Cet ancien vice-Premier ministre âgé de 71 ans, banquier de profession, était le candidat du parti au pouvoir depuis 1959, le PAP (People's Action Party). Il n'a devancé son principal concurrent que d'un peu plus de 7 000 voix, après un recomptage des bulletins. Du jamais vu dans cette Cité-Etat qui connaît peu le débat politique.

    Avec un score de 35%, Tony Tan enregistre la pire performance du People's Action Party. Un sérieux avertissement pour la formation au pouvoir depuis l'indépendance du pays, après un premier revers subi aux législatives de mai dernier. Son principal rival, le médecin Tan Cheng Bock, avait plaidé pour une plus grande indépendance du président face au gouvernement.

    Un thème qui a apparemment séduit les Singapouriens, lassés de l'arrogance du PAP.
    A l'annonce des résultats, Tan Cheng Bock a espéré que les Singapouriens ont compris leur responsabilité de voter pour la personne qu'ils préfèrent, et non pas celle qui a été désignée au préalable. C'était en effet la première fois que les électeurs avaient le choix entre plusieurs candidats à la présidentielle.

    Pour la première fois aussi, la presse a été autorisée à couvrir la campagne et un véritable débat a eu lieu sur internet entre partisans et adversaires du gouvernement. Samedi soir, le Premier ministre a appelé à l'unité nationale, « face aux défis que Singapour doit affronter ». On pense par exemple au creusement des inégalités. Dans un message télévisé, Tony Tan a promis d'être le président de tous les Singapouriens, avant de reconnaître que cette campagne a été particulièrement difficile.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.