GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 13 Janvier
Mardi 14 Janvier
Mercredi 15 Janvier
Jeudi 16 Janvier
Aujourd'hui
Samedi 18 Janvier
Dimanche 19 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    La centrale nucléaire de Bouchehr connectée au réseau électrique

    media Vue générale du deuxième réacteur nucléaire de Bouchehr, en construction, le 21 août 2010 REUTERS/Raheb Homavandi

    La centrale iranienne nucléaire de Bouchehr d'une capacité de 1 000 mégawatts a été connectée au réseau national électrique, samedi 3 septembre 2011. Elle ne produit pour l'instant que 60 mégawatts à titre de test, mais doit progressivement monter en puissance pour atteindre 400 mégawatts le 12 septembre. A cette occasion une cérémonie officielle est prévue.

    Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

    Finalement, après plusieurs années de retard, la première centrale nucléaire iranienne construite par les Russes, à Bouchehr dans le sud de l’Iran, est entrée en service. Elle a commencé à produire 60 mégawatts d’électricité. Cette production va passer à 400 mégawatts d’ici une semaine avant de passer à 1 000 mégawatts.

    La mise en service de Bouchehr intervient alors que l’Iran est soumis à des sanctions internationales particulièrement sévères, notamment quant à son secteur pétrolier et gazier, mais également bancaire.

    Malgré ces sanctions, l’Iran qui assure que ses activités sont purement pacifiques, a développé son programme nucléaire. Ainsi Téhéran a commencé l’installation de centrifugeuses d’une nouvelle génération dans son site de Natanz. Ces nouvelles centrifugeuses permettent à l’Iran de faire de l’enrichissement d’uranium à 3,5% mais avec une vitesse cinq fois plus rapide. L’uranium faiblement enrichi à un but pacifique, mais si l’enrichissement est poussé à plus de 90%, il peut être utilisé pour fabriquer l’arme atomique.

    L’Iran a également installé une centrifugeuse dans son nouveau site de Fordo pour faire de l’enrichissement à 20%. Ce site a été installé sous des montagnes à 150 kilomètres au sud de Téhéran, ce qui le protège de tous regards militaires.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.