GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Juillet
Vendredi 20 Juillet
Samedi 21 Juillet
Dimanche 22 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 24 Juillet
Mercredi 25 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Affaire Benalla: Emmanuel Macron prendra la parole publiquement «quand il le jugera utile» (entourage du président)
    Asie-Pacifique

    Chine : peine de mort pour les « terroristes » ouïghours du Xinjiang

    media

    Les quatre Ouïghours accusés de « terrorisme » par les autorités chinoises ont été condamnés à la peine capitale ce jeudi 15 septembre 2011. Ils sont soupçonnés d’avoir mené, cet été, les attaques qui ont fait une quarantaine de morts dans deux villes du Xinjiang, à l’extrême ouest de la Chine, une région régulièrement secouée par des troubles ethniques.

    Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

    Les tribunaux de Hotan et de Kashgar ont suivi la « ligne dure antiterroriste » promise par les autorités de la région autonome : quatre suspects ont été condamnés à mort pour homicide volontaire, fabrication d’engins explosifs et participation à des « attentats violents ».
     
    Leur deux « complices » écopent de peine de dix neuf ans d’emprisonnement. Les six condamnés portent tous des noms à consonance musulmane. Ils n’ont pas été autorisés à choisir leurs avocats, affirme ce jeudi 15 septembre 2011 le Congrès ouïghour mondial.
     
    Selon le site officiel Tianshannet.com basé au Xinjiang, plusieurs d’entre eux auraient suivi des « formations terroristes » entre mai 2010 et juillet 2011, à Urumqi, la capitale de la région autonome, ainsi qu’à Hotan.
     
    La prise d’otages au couteau dans un commissariat de police de Hotan le 18 juillet dernier, ainsi que les attaques, toujours à l’arme blanche, dans les rues de Kashgar les 30 et 31 juillet, ont fait officiellement 17 morts et 48 blessés. Un bilan qui ne tient pas compte des suspects abattus lors de la riposte.
     
    Les sentences prononcées ce jeudi15 septembre 2011 confirment en tous cas qu’il s’agit bien, pour la justice chinoise, « d’attaques terroristes ». Les Ouïghours à l’étranger préférant, eux, parler « d’émeutes antigouvernementales ».
    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.