GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 17 Mai
Samedi 18 Mai
Dimanche 19 Mai
Lundi 20 Mai
Aujourd'hui
Mercredi 22 Mai
Jeudi 23 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Thaïlande: le bilan des inondations atteint au moins 224 morts

    media Le temple Chai Watthanaram, complètement inondé, figure au patrimoine mondial de l'Unesco. REUTERS/Chaiwat Subprasom

    La Thaïlande connaît des inondations d’une ampleur exceptionnelle. Deux mois de fortes pluies ont gravement affecté les trois quarts du territoire, causant la mort de 224 personnes. L’armée est appelée à la rescousse pour réparer les digues éventrées par la force du courant. Des millions de Thaïlandais sont touchés. La capitale elle-même, Bangkok, est menacée par les eaux, alors que celles-ci descendent vers le golfe de Thaïlande.

    Avec notre correspondant à Bangkok, Arnaud Dubus

    C’est une image qui symbolise le fléau climatique que vit actuellement la Thaïlande : l’ancien temple Chai Watthanaram, dans la province d’Ayuthaya, avec ses antiques tours émergeant des eaux.

    Une tempête tropicale et les pluies intenses apportées par la mousson ont durement frappé le royaume, pourtant habitué aux aléas climatiques. Des centaines de milliers d’habitants vivent depuis plusieurs semaines dans des maisons dont le rez-de-chaussée est envahi par les eaux. Les récoltes de riz de provinces entières, comme Angthong ou Ayuthaya, ont été perdues.

    10 000 militaires mobilisés

    Bangkok elle-même est directement menacée. La capitale ne se trouve qu’à deux mètres au-dessus du niveau de la mer. Certains quartiers riverains du fleuve Chao Phraya sont déjà sous les eaux.

    Le gouvernement, au pouvoir depuis août, a mobilisé 10 000 militaires pour les secours. Les ministres sont dépêchés dans les provinces les plus touchées : ils les sillonnent en canots, distribuant sacs de riz et kit de secours. La chef du gouvernement, Yingluck Shinawatra, parle de désastre national.

    La saison des pluies ne se termine qu’à la fin du mois d’octobre, le pire est donc peut-être encore à venir, d’autant plus qu’une nouvelle tempête tropicale s’approche.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.