GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Chine : une collecte sans précédent pour l'artiste Ai Weiwei, sommé de payer une amende record

    media Ai Weiwei, le 23 juin 2011 à Pékin. REUTERS/David Gray/Files

    Des centaines de Chinois continuaient, samedi 5 novembre 2011, à apporter leur soutien financier à Ai Weiwei. Ils se cotisent via internet pour aider l'artiste contestataire, mis en demeure par les autorités fiscales de régler une somme de 15 millions de yuans (1,7 million d'euros) à titre d'amende pour «évasion fiscale».

    Avec notre correspondant à Pékin, Joris Zylberman

    Décidément, il est difficile de neutraliser Ai Weiwei. Cet artiste, fils d’un poète révéré par le Parti communiste chinois, est en train de défier une nouvelle fois le gouvernement de Pékin, et même au-delà de ses espérances.

    Après trois mois de détention arbitraire, une libération sous caution et un silence forcé, Ai Weiwei s’est vu mettre en demeure de payer dans les deux semaines à venir une amende de 1,7 million d’euros, pour évasion fiscale. C’est une accusation traditionnelle en Chine pour éliminer un opposant.

    Pourtant, en à peine quelques jours, une dizaine de milliers d’internautes chinois lui ont déjà prêté 125 000 euros. A ce rythme-là, la somme demandée pourrait être réunie en une seule semaine.

    Ai Weiwei a promis de tout rembourser au centime près, malgré les mises en garde des autorités de ne pas accepter d’argent. Sur son microblog, les internautes affirment que cette amende est aussi la leur et qu’ils font par leur prêt une performance artistique avec Ai Weiwei pour se moquer du pouvoir autoritaire à Pékin.

    Si le mouvement continue, le Parti communiste pourrait prendre des mesures. Les internautes ont en effet envoyé l’argent via Alipay, un système de paiement en ligne géré par Alibaba, le géant chinois de l’internet qui voudrait racheter Yahoo!. Et qui a priori ne peut pas se permettre d’être l’instrument d’une levée de fonds pour un dissident…
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.