GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Aide à la zone euro: les Européens rejettent les exigences de la Chine

    media L’Union européenne dit non aux conditions posées par la Chine en contrepartie de son aide à la zone euro. REUTERS/Tyrone Siu

    Les négociations entre l'Europe et la Chine pour une participation de Pékin à l'aide à la zone euro sont dans l'impasse. Les Européens ont refusé les demandes de Pékin concernant notamment la représentativité au Fonds monétaire international. Des dirigeants européens reprochent aux Chinois de profiter de la crise de la dette pour accroître leur influence.

    Avec notre correspondant à Pékin, Joris Zylberman

    Depuis que l’Europe semble mendier pour financer sa dette, la Chine se laisse désirer. C’était clair depuis le début. Pékin n’accordera pas son aide au fonds européen de soutien financier sans contrepartie. Mais voilà, les Chinois pourraient buter sur l’amour-propre des Européens. La liste d’exigences avancée par Pékin est pour l’instant rejetée en bloc, si l’on en croît des sources chinoises proches du pouvoir.

    L’Union européenne ne serait d’accord ni pour lever l’embargo sur les armes imposés après Tiananmen, ni pour reconnaître à la Chine le statut d’économie de marché, ce qui rendrait plus difficile des taxes douanières sur les produits chinois, et surtout, pas d’accord pour permettre au yuan d’intégrer le panier de monnaie attaché aux droits de tirage spéciaux du FMI, ce qui écornerait la toute-puissance du dollar, et diluerait l’influence de l’Europe et des Etats-Unis.

    Selon l’agence Reuters, un diplomate européen agacé aurait assuré que l’Europe n’était pas obligée de supplier la Chine et qu’elle avait les moyens de s’en sortir seule avec un peu de volonté politique.

    A Pékin, ce qui s’apparente à un soufflet pourrait décourager le gouvernement d’aider les Européens. La Chine ne veut pas apparaître aux yeux de son peuple comme la soupe populaire de l’Occident.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.