GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 21 Novembre
Vendredi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Signature d’un accord à Pékin pour le prêt de deux pandas à la France

    media 大熊猫 Getty Images/Feng Li

    La France ne compte plus de pandas dans ses zoos depuis le décès de Yen Yen il y a 11 ans et devrait recevoir prochainement deux pandas géants chinois âgés de trois ans dans le zoo de Beauval dans le centre du pays. L’accord de prêt a été officiellement signé ce samedi 3 décembre à Pékin. Le président chinois Hu Jintao a donné son accord mercredi dernier par téléphone. En Chine, le prêt de panda est une affaire d’Etat.

    Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

    Huit ans de tractations et de nombreux voyages pour le directeur du zoo au Parc de Beauval, décidément, la Chine ne prête pas facilement ses pandas.C’est un signe politique. « Les relations franco-chinoises sont excellentes », a rappelé ce samedi l’ambassadeur de France, à Pékin. Jusqu’au dernier moment même le nom des animaux est resté secret : « Huanhuan pour le mâle et Yuanzi pour la femelle. »

    Huanhuan et Yuanzi bénéficieront d’un traitement spécial avec un quartier chinois de 6 000 m², lions en pierre, climatisation et bambous à volonté et bien sûr un avion spécial pour se rendre à Paris.

    « Les pandas seront placés dans des containers spécialement aménagés pour eux et accompagnés dans la soute par du personnel. Ce sont vraiment des soutes avec des sièges où le personnel peut être avec les animaux », précise Rodolphe Delors, le directeur du zoo de Beauval.

    La classe affaires pour le trésor national de la Chine. Le zoo français comme l’Association chinoise des zoos n’ont pas voulu révéler le montant de ce prêt de 10 ans. Depuis les années 80, la Chine ne donne pas ses pandas, elle passe des accords de coopération pour des sommes généralement très conséquentes. Deux soigneurs chinois vivront ainsi en permanence aux côtés de ces grands « ours-chats », comme disent les Chinois, au moins pour leur première année en France.

    Une dizaine de zoos dans le monde accueillent aujourd’hui ces pandas chinois. Deux représentants de l’espèce menacée feront ainsi une arrivée triomphale ce dimanche 4 décembre au zoo d’Edimbourg en Ecosse, après, là encore, des années de négociations au plus haut niveau pour obtenir le droit de location auprès des autorités chinoises.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.