GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Le Premier ministre japonais entame sa tournée asiatique par la Chine

    media Le Premier ministre chinois Wen Jibao (G) et son homologue japonais Yoshihiko Noda lors d’une visite à Pékin, le 25 décembre 2011. REUTERS/Jason Lee

    Le Premier ministre japonais Yoshihiko Noda entame, ce dimanche 25 décembre 2011, une tournée asiatique. Et sa première étape sera pour la Chine, avant un passage en Inde, les 27 et 28 décembre. Initialement consacré aux questions économiques, l’ordre du jour de l’escale de Pékin est forcément affecté par les derniers événements en Corée du Nord.

    La disparition soudaine du leader nord-coréen Kim Jong-il a perturbé l’agenda du voyage du Premier ministre nippon Yoshihiko Noda. Du coup, la Chine et le Japon, qui sont l’un pour l’autre les principaux partenaires commerciaux, ont recentré leurs discussions sur les questions d’actualité.

    Les deux pays sont sur la même longueur d’onde. Ils partagent le même souci d’une transition sans vague et d’une reprise des négociations multilatérales sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne. Et cela tombe plutôt bien, puisque les rapports entre Pékin et Tokyo sont aussi bons que possibles, après les graves tensions maritimes de 2010.

    Pourtant dans le fond, rien n’a vraiment changé : les chalutiers chinois continuent de violer régulièrement les eaux territoriales japonaises, des conflits de souveraineté opposent toujours les deux capitales sur quelques confettis en mer du Chine. Mais la solidarité manifestée par Pékin au lendemain de la catastrophe de Fukushima en mars 2011 a largement contribué à apaiser la relation.

    C’est donc plus un partenaire qu’un adversaire que rencontre Yoshihiko Noda au moment où la Chine doit rééquilibrer son image pour tenter d’effacer la mauvaise impression laissée par la manifestation agressive de ses ambitions régionales quelles soient économiques, territoriales et militaires.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.