GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 8 Décembre
Samedi 9 Décembre
Dimanche 10 Décembre
Lundi 11 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 13 Décembre
Jeudi 14 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    A la Une : Pyongyang lâche la bombe

    Tous les jours, la revue de la presse chinoise préparée par le bureau de RFI à Pékin.

    Signe de l’entente retrouvée, le communiqué des pourparlers en cours a été publié simultanément. Les Etats-Unis et la Corée du Nord sont tombés d’accord au terme de leur troisième rencontre, note le Xinjingbao. La Corée du Nord décrète un moratoire sur ses essais nucléaires, mais aussi sur ses tests de missiles ainsi que sur son programme d’enrichissement d’uranium. Tout cela d’un seul coup ? En échange, rappelle le journal, les Etats-Unis s’engagent à envoyer 240 000 tonnes d’aide alimentaire au pays. Selon l’agence officielle nord-coréenne KCNA, les Etats-Unis « ne sont plus hostiles à la Corée du Nord » et ils pourraient même bientôt « développer des échanges dans le domaine de la culture, de l’éducation et du sport. »

    Satisfaction à Pékin

    La diplomatie chinoise a de quoi se réjouir. Pékin reste obsédé par la stabilité à ses frontières et a fait de la reprise des pourparlers à six sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne son cheval de bataille. « Les efforts réalisés par les deux pays sont admirables », a déclaré Hong Lei, faisant allusion aux Etats-Unis et à la Corée du Nord.  Une déclaration à lire sur le site du ministère chinois des Affaires étrangères. Pour son porte-parole : « La Chine entend aider les négociations de manière à renforcer la sécurité et la stabilité dans le Nord-Est asiatique

    Gotha croisière

    C’est le plus beau bateau du monde, à en croire ses propriétaires. Le plus beau et l’un des plus chers. Des hommes d’affaires de Wenzhou se sont réunis pour créer un fonds spécial d’investissements : L’Etoile de la Chine a coûté 65 millions de dollars, affirme le Dushi Kuaibao. Le navire fera sa première sortie le 8 mars prochain à partir de Hong Kong et deviendra la première croisière à être 100% détenue par des capitaux chinois. Huang Jianwei fait partie des investisseurs : « C’est la première croisière 6 étoiles au monde », assure-t-il. Pour attirer les riches chinois, tout est fait pour oublier qu’on est en mer (piscine, salle de sport, cafés et karaokés). La Chine s’enrichit et le marché serait très porteur. Ces quatre dernières années, les emplois dans le secteur ont plus que triplé. En mai prochain, d’autres lignes devraient être inaugurées, reliant la Chine continentale à Taiwan, au Japon, à la Corée du Sud et au Vietnam.

    Le salaire de la sueur

    C’est l’approche des assemblées annuelles du Parti et c’est donc l’heure des bonnes nouvelles ! Le salaire moyen des « minggong » est en hausse, nous dit le Quotidien du peuple. Les « minggong », ce sont les anciens paysans chinois devenus ouvriers à la ville. Les artisans de la croissance chinoise ont vu, pour la première fois l’an passé, leur salaire moyen dépasser les 2 000 yuans (près de 240 euros) mensuels. Selon Yang Zhiming, directeur du bureau des travailleurs migrants au Conseil d’Etat, le nombre de « minggong » serait lui aussi en hausse : + 4,4%. La Chine compte aujourd’hui un peu plus de 250 millions de ces travailleurs mobiles avec un salaire moyen de 2 049 yuans (près de 245 euros) par mois.

    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.