GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Samedi 21 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 23 Octobre
Mardi 24 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    A la Une : le rapport annuel de la Cour suprême

    Tous les jours, la revue de la presse chinoise préparée par le bureau de RFI à Pékin.

    Le projet d’amendement de la procédure pénale continue de faire débat. Le texte est présenté dans le cadre de la réunion du Parlement à Pékin, cette semaine. Il reste des « doutes sur la révision de la loi », titre le Global Times. « Le projet a suscité un tollé rare sur l’internet », note le journal. Certains ont demandé la suspension de son approbation, d’autres ont évoqué un droit de veto.

    « Erreur » de procédure

    Selon Xiong Wei, cité par le quotidien, il y aurait même eu une faute de procédure. La présentation en urgence du texte viole l’article 15 de la loi sur le travail législatif, indique ce député : «  Selon l’article 15 et si le Comité permanent (du Parti communiste chinois, NDLR) décide de soumettre un projet de loi à l’Assemblée nationale populaire, le projet doit être distribué parmi les députés, un mois avant la tenue de la session. Or cette fois les députés l’ont reçu mercredi dernier, soit un jour avant l’ouverture de la réunion plénière ».

    L’amendement est toujours en discussion, affirme le China Daily qui tente de persuader dans un long article que la révision va accorder une plus grande protection au suspect. Un avis que ne partage pas Wang Cheng dans le Global Times. Pour cet avocat basé à Hangzhou, il faut surveiller la question des « détentions au secret » et les députés devraient mettre leur veto. Selon le Xinjingbao, l’amendement devrait prendre effet en 2013.

    Loi sur les prostituées mineures

    Comme chaque jour pendant la réunion annuelle du Parlement, le South China Morning Post relève les propositions des délégués. Zhen Yan suggère ainsi de supprimer une loi interdisant les rapports sexuels avec des prostituées de moins de 14 ans. L’idée peut paraître surprenante de la part de la vice-présidente de la Fédération des femmes de Chine. Mais en réalité cette loi est en conflit avec la loi sur le viol, a expliqué la députée. « Allez rendre visite à des prostituées de moins de 14 ans est passible de 5 ans de prison et d’une forte amende, précise le quotidien. Alors qu’une personne qui a un rapport sexuel avec un mineur encourt la peine de mort avec une peine minimum de 10 ans de prison ».

    Dans le même journal vous, lirez également la proposition de Chi Susheng, une avocate de la province du Heilongjiang. C’est la 8e année consécutive que Madame Chi propose de légaliser la prostitution. « Dans les 10 prochaines années, de nombreux hommes pauvres devront faire face à la difficulté de ne pas trouver de femme pour se marier, dit-elle. La prostitution réduit le nombre de viols ».

    La crise en Europe crée de l’incertitude en Chine

    « La lenteur de la reprise mondiale et l’instabilité financière en Europe constituent les deux plus grandes des incertitudes pour l'économie chinoise cette année », a estimé le gouverneur de la Banque centrale de Chine. Zhou Xiaochuan a tenu ces propos lors d'une conférence de presse en marge des sessions annuelles du Congrès national du peuple, note le Global Times. Pour le gouverneur de la Banque centrale, la situation économique dans les grands pays développés pousse la Chine à une politique monétaire prudente.

    C’est d’ailleurs le même Zhou Xiaochuan qui s’exprime dans le China Daily. Cette fois pour se féliciter : « Le déficit commercial chinois des deux premiers mois de cette année et son impact sur le taux de change du yuan est ‘ une bonne chose ’ pour la Chine », affirme le gouverneur de Banque centrale. Le déficit commercial a atteint 31,48 milliards de dollars en février selon le journal, « la croissance des importations ayant largement dépassé les exportations ». Pourquoi se féliciter alors ? Yi Gang, le directeur de l'Administration d'Etat des devises étrangères (SAFE) décrit le déficit commercial de février comme un « signe positif » vers une balance des paiements internationaux plus « équilibrée pour la Chine ».

    Haro sur le nucléaire

    Le China Daily, encore lui, consacre son dossier photos aux manifestations de ce week-end contre le nucléaire dans le monde. A lire sur le même sujet dans le South China Morning, les défilés « No Nuke » à Taiwan.

    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.