GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Octobre
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Octobre
Lundi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    A la Une: Youku et Tudou se font les yeux doux

    Tous les jours, la revue de la presse chinoise préparée par le bureau de RFI à Pékin.

    Youku et Tudou sont désormais dans le même bateau. Le site Youku, première entreprise chinoise de vidéo en ligne va acquérir son rival Tudou pour former un géant encore plus puissant dans le secteur, ont annoncé lundi les deux compagnies. L’information est largement reprise dans les médias chinois qui se félicitent tout en s’interrogeant sur la viabilité du projet.

    « Les deux entreprises cotées au Nasdaq mettent de côté leur rivalité pour fusionner (…) Les deux anciens rivaux ont longtemps croisé le fer devant les tribunaux pour des affaires de violation des droits d’auteurs et pratiques concurrentielles déloyales », rappelle ainsi le South China Morning Post. « Mais il leur faudra encore prouver qu’elles sont rentables », poursuit le quotidien de Hong Kong. Les modèles économiques des deux entreprises ayant enregistré de lourdes pertes en 2011.

    2 « u », 2 « ou »

    « La fusion devrait être achevée au troisième trimestre de l'année et la nouvelle société sera appelée Youku Tudou Inc », fait savoir le Global Times. Fondée en 2006, Youku permet aux internautes de poster des vidéos en ligne, mais propose aussi des émissions, des séries télévisées sur le net. L’américain Youtube et le français Dailymotion étant censurés en Chine, Youku et Tudou ont eu jusqu’à présent la part belle, allant jusqu’à totaliser 35,5% du marché de la publicité en ligne au quatrième trimestre de 2011.

    La Chine compte plus de 500 millions d’internautes, ce qui n’a pas empêché les pertes poursuit encore le journal : « Youku a enregistré une perte nette de 49,6 millions de yuans (7,84 millions de dollars) au cours du trimestre, soit 32% de plus que l’an passé. En comparaison, Tudou a annoncé plus tôt ce mois-ci 148 900 000 yuans (23,53 millions de dollars) de pertes nettes pour le quatrième trimestre. »

    Nouvel incident sur une ligne à grande vitesse

    Deux incidents concernant le ministère du Rail en Chine font à nouveau les gros titres de la presse ce mardi. D’abord, ce nouvel effondrement d’une ligne ferroviaire en construction dans la province du Hebei. « C’est la dernière d’une série de mésaventures qui frappent le réseau depuis la catastrophe de Wenzhou l’été dernier », souligne le South China Morning Post.

    La collision entre deux trains rapides le 23 juillet dernier a officiellement fait 40 morts et près de 200 blessés. Elle a surtout entraîné une révision des systèmes de sécurité tant sur le réseau actuel que sur les projets en chantier. Visiblement, cela n’a pas suffit. Le chantier en question se trouve à Han-yi sur le tronçon à grande vitesse qui relie Wuhan à Yichang, dans le cadre de la connexion entre Shanghai et Changsha. Les premiers transports de passagers devaient commencer en mai : « La section de 300 mètres de rail s’est effondrée en raison de fortes pluies (…) L’accident est survenu à peine deux mois avant son ouverture prévue », précise le journal.

    La société responsable du projet a rejeté hier les accusations de défaut de construction lancée par les médias locaux. Le bureau du chemin de fer de cette portion de ligne se refusait à tout commentaire, souligne encore le South China Morning Post : « Le ministère des Chemins de fer a fait l'objet de vives critiques après la découverte d’un scandale de corruption généralisée au début de l'année dernière. (…) L'ex-ministre des Chemins de fer Liu Zhijun devait être mis en examen ».

    Les « protections » de Liu Zhijun

    L’autre affaire qui fait courir les plumes concerne justement l’ancien ministre du Rail accusé de corruption. Selon le procureur général Ke Hanmin, l’affaire n’aurait toujours pas été présentée au parquet. « Les protections locales dont il bénéficie semblent très importantes dans certains endroit », confie de manière très élusive le député Xia Shilin dans des propos rapportés par le Xinjingbao.

    Xu An, le chef du parquet de Jiangsu, se confie également et reconnaît que l’indépendance de la justice n’existe pas sur cette question. L’ensemble de ces réactions venant après le tsunami des commentaires des weibonautes. Le discours de Wang Xiuhong hier a déclenché la colère du web. Madame Wang est membre du comité des juges de la Cours suprême : « Il est normal que les dirigeants locaux interviennent dans cette affaire, disait-elle. C’est de l’ordre du confidentiel et ce n’est pas contradictoire de la justice. »

    L’ex-Varyag prêt à reprendre du service

    Le China Daily nous ressort le Varyag. L’ex-porte-avion soviétique remis à neuf par la marine chinoise serait prêt à reprendre la mer. Sa première sortie en mer remonte au mois d’août dernier, le navire est amarré au port de Dalian dans le nord-est de la Chine. Selon le China Daily « l’Armée populaire de libération ‘dispose d’un plan’ pour le mettre en service cette année. » Contrairement au Premier ministre chinois, qui à l’ouverture du Parlement à Pékin la semaine dernière, avait évoqué la nécessité de « diversifier les compétences des armées » afin de pouvoir « gagner des guerres locales », Wang Dengping s’est voulu rassurant.

    Le commissaire politique de la Marine de la flotte du nord s’est exprimé dans le cadre des sessions de l’Assemblée nationale populaire : « La possession d'un porte-avions ne changera pas notre politique de défense ‘près des côtes’, a répété Wang Dengping. La Chine dispose de 3 millions de kilomètres carrés de surface maritime et pour l’instant d’un seul porte-avions qui est principalement engagé dans la recherche scientifique et la formation. »

    Grimaces animales

    Dans son portfolio du jour, l’agence Chine Nouvelle n’a pas choisit d’évoquer les immolations de moines dans les régions tibétaines mais plutôt un « écureuil qui boit un soda à la paille ». Et si vous préférez découvrir les plus belles grimaces animales, c’est aussi sur le site de l’agence officielle chinoise

    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.