GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Aujourd'hui
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Record battu pour un tableau de Nicolas de Staël, adjugé 20 millions d'euros à Paris (Christie's)
    • La Turquie va mettre fin à son offensive en Syrie après un retrait des forces kurdes, annonce Mike Pence
    • L'invitation de Trump à Erdogan suspendue aux discussions en cours à Ankara (Maison Blanche)
    Asie-Pacifique

    Chine: importantes restrictions d'utilisation des microblogs

    media La page d'accueil de Weibo, le Twitter version chinoise. DR

    Vers un renforcement de la censure en Chine. Les deux principaux serveurs de microblogs chinois annoncent ce samedi la suspension des commentaires sur les forums. La mesure restera en vigueur jusqu’au 3 avril prochain selon les deux géants de l’internet Sina et QQ. Ce n’est pas la première fois que les weibos -version chinoise de Twitter censuré en Chine- font l’objet de restrictions. Pour la première fois, en revanche, l’ensemble des discussions en ligne sont interdites aux commentaires, et cela sans aucune discrimination.

    Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

    Depuis 8h ce samedi matin, impossible de commenter les messages sur les forums Sina et QQ. Quelques lignes lapidaires viennent avertir les près de 400 millions d’utilisateurs de ces deux principales plateformes de weibos en Chine : « du 31 mars à 8h du matin jusqu’au 3 avril à 8h du matin les weibos sont fermés aux commentaires ».

    Ces courts messages de moins de 140 caractères sont régulièrement visés par les censeurs, mais pour la première fois, l’interdiction de commenter s’applique à tous les messages quelque soit leur objet

    Epreuve de force

    « Il y a déjà eu des tentatives de censure l’année dernière, confie Renaud de Spens. Certains posts ont été fermés aux commentaires, d’autres ont été fermés aux retransmissions, poursuit le sinologue et spécialiste de la blogosphère chinoise basé à Pékin.

    Mais c’est la première fois dans l’histoire de weibos, qu’ils enlèvent une fonctionnalité importante, à savoir le fait de pouvoir commenter les messages en ligne. En plus c’est sans discrimination aucune, c’est donc une décision assez grave. On sent ici l’épreuve de force ! »

    Alors que les médias chinois sont encore largement soumis à la censure, les weibos sont devenus pour leurs utilisateurs l’un des principaux moyens de s’informer en Chine. Cette décision trahie donc la fébrilité des autorités qui, au contraire, voient dans ces forums de véritables usines à « rumeurs », les commentaires s’ajoutant aux commentaires et finissant par faire boule de neige. La décision de ce matin a d’ailleurs été précédée par une dépêche de Xinhua. Les rumeurs sont les « tumeurs malignes de l’internet », affirmait dès hier soir l’agence Chine Nouvelle.

    Crainte d’un emballement

    Or, la période est jugée sensible par les autorités qui craignent un emballement sur le web. Le Parti communiste chinois prépare sa succession prévue pour le prochain congrès en mars 2013 et chaque jour, de nouveaux signes semblent trahir d’intenses luttes internes au sein de l’appareil d’Etat.

    Cette décision intervient aussi alors que la chute d’un potentat du régime, l’ancien chef du PC de Chongqing, Bo Xilai, au début du mois, n’en finit pas justement de susciter des spéculations sur internet.

    Avalanche de commentaires encore la semaine dernière : la machine weibos s’est emballée autour, rien de moins qu’un supposé coup d’Etat en cours dans la capitale chinoise ! Ce week-end est en effet suivi par trois jours fériés en Chine pour la fête des ancêtres mercredi prochain : « Ils ont peur qu’on profite de ces jours de repos pour aller massivement sur internet, commentait ce samedi matin un weibonaute. Nous on est calme… ce sont eux qui s’agitent ! »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.