GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 24 Septembre
Mercredi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Le «Sakharov chinois» Fang Lizhi décède aux Etats-Unis à l'âge de 76 ans

    media Exilé aux Etats-Unis, le dissident chinois Fang Lizhi est décédé à 76 ans, le 6 avril 2012. DR

    L'un des plus célèbres dissidents chinois, Fang Lizhi, est mort hier, vendredi 6 avril, aux Etats-Unis à l'âge de 76 ans. Son combat lui valut le surnom de « Sakharov chinois », en référence au militant russe des droits de l'homme. 

    C'est à la fin des années 1980 que Fang Lizhi commence son action militante. Alors vice-président de l'université de Hefei, dans le sud-est du pays, il invite ses étudiants à défier le régime pour réclamer des réformes politiques. Selon lui, le marxisme est dépassé et la Chine doit suivre l'exemple des pays occidentaux. Cela lui coûte son poste de vice-président de l'université et il est exclu du Parti communiste.

    Un inspirateur des manifestations de la place Tiananmen

    Mais pour beaucoup, ce début de contestation inspire fortement les manifestations de la place Tiananmen à Pékin, en 1989. Il ne participe pas directement à ces événements, mais son implication l'oblige à se réfugier à l'ambassade américaine avec sa famille. Il y était resté 13 mois, créant un bras de fer diplomatique entre Washington et Pékin rappelle notre correspondant à washington, Jean-Louis Pourtet.

    Le gouvernement chinois avait finalement autorisé le dissident à quitter le pays. Il s’était alors installé a Tucson, en Arizona, où il enseignait la physique. Fang Lizhi avait provoqué l’irritation des Etats-Unis en leur reprochant de ne pas être assez ferme à l’égard de la Chine, en ce qui concerne les droits de l’homme.

    Exilé, Fang Lizhi est considéré comme un « traître à la patrie » par les dirigeants chinois.
    Mais il continue à critiquer le gouvernement et n'hésite pas à le comparer aux dictatures d'Amérique latine des années 1970. A 76 ans, Fang Lizhi était toujours un symbole de la lutte pour les libertés en Chine et aux Etats-Unis, où les journaux, dans leur rubrique nécrologique saluent le passé courageux du «Sakharov chinois».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.