GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 24 Juillet
Jeudi 25 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Des réfugiés afghans débarqués en Indonésie

    media Un officier indonésien négocie avec les demandeurs d'asile afghans, iraniens et irakiens pour qu'ils quittent leur embarcation. REUTERS/Aulia Pratama

    Les autorités indonésiennes ont choisi d'employer la force pour déloger un groupe de réfugiés afghans qui refusaient depuis deux jours de débarquer d'un tanker amarré dans un port à l'ouest de l'île de Java. Les demandeurs d'asile demandaient aux autorités indonésiennes de leur fournir un navire pour se rendre en Australie. Ils ont finalement été recueillis dans un hôtel de la ville indonesienne de Merak.

    Environ cent vingt réfugiés, pour la plupart des Afghans et quelques Iraniens - tous des hommes - dont une vingtaine de mineurs, ont tenté par tous les moyens de rester sur le tanker actuellement à quai en Indonésie.

    Ce tanker qui battait pavillon singapourien les avait secourus en mer dimanche dans le détroit de Sunda, entre les îles de Java et de Sumatra, alors qu'ils se rendaient sur leur bateau de fortune vers l'île australienne Christmas située dans l'Océan indien.

    Effrayés par l'idée de se retrouver dans un centre de détention, certains avaient choisi de s'enchaîner au bateau, d'autres se sont mutilés avec des barres de fer pour éviter d'être débarqués du tanker. Des négociations avec les services d'immigration devaient aboutir à leur transfert vers un hôtel et non une prison, et au dépôt rapide d'une demande d'asile.

    La police a finalement décidé de les débarquer de force et de les transporter vers un hôtel de la ville de Merak non loin du port. Ils y seront logés pendant une semaine, mais on ignore leur sort au-delà de ce délai.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.