GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 13 Août
Lundi 14 Août
Mardi 15 Août
Mercredi 16 Août
Aujourd'hui
Vendredi 18 Août
Samedi 19 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Chine : des pesticides dans des sachets de thé Lipton

    media

    Voilà une affaire qui devrait refroidir la théière des amateurs : des pesticides ont été retrouvés dans des sachets de thé de la marque Lipton distribués en Chine, affirme Greenpeace ce mardi 24 avril. L’organisation de défense de l’environnement a fait ses courses dans deux supermarchés de la capitale chinoise. Des produits chimiques ont été détectés parmi les échantillons, dont certains sont interdits par les standards de la Commission européenne. Vous reprendrez bien un peu de thé !

    Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

    Après le thé au jasmin et le thé vert, voici le thé aux pesticides. La nouveauté trônait dans les rayons de deux supermarchés à Pékin. En mars dernier, les enquêteurs de Greenpeace Chine sont passés à la caisse, avant de confier leurs achats au laboratoire. Résultat : pas moins de 17 pesticides ont été retrouvés dans les sachets à infuser de la marque de thé la plus vendue dans le monde.

    « Nous avons acheté des sachets Lipton yellow label de plusieurs variétés : thé vert, thé noir, jasmin et " thé de bouddha "… Dans tous les échantillons nous avons retrouvé des résidus. Jusqu’à neuf pesticides dans le " thé de bouddha ", dont le méthomyl, un insecticide très toxique interdit dans les arbres à thé ici en Chine », explique Wang Jing, responsable du secteur alimentation et agriculture chez Greenpeace Chine .

    Le rapport Greenpeace signale par ailleurs la présence dans le thé vert d’endosulfan, cause d’infertilité chez les plus jeunes et interdit par la Commission européenne, d’omethoate, le tueur d’insectes suceurs pucerons et autres cochenilles ou encore d’aditifs alimentaires tel que le 2-phénylphénol. Pour Greenpeace, Lipton doit donc encore améliorer sa sélection…

    Le groupe Unilever a répondu ce mardi aux accusations de Greenpeace au moyen d’un court message weibo, le twitter à la chinoise : « Unilever china est une compagnie responsable qui fabrique des produits de haut niveau et protège les droits des consommateurs. Notre thé Lipton est conforme aux règlements chinois sur les résidus de pesticides dans l’alimentation » . 

    Mais pour Wang Jing : « Lipton dispose d’un vaste réseau d’achats et de ventes de thé dans le monde, il n’est donc pas sûr que ces thés produits en Chine ne soient pas exportés à l’étranger. Nous demandons à ce que la marque prenne d’avantage en considération les consommateurs chinois. Il faut imposer les mêmes critères ici que pour les consommateurs occidentaux ».

    Cette enquête de Greenpeace a en effet été précédée par une publication sur les neuf plus grandes marques de thé en Chine. Et là, même chose : 18 pesticides ont été retrouvés dans les feuilles de l’arbre à thé.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.