GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 23 Juin
Vendredi 24 Juin
Samedi 25 Juin
Dimanche 26 Juin
Aujourd'hui
Mardi 28 Juin
Mercredi 29 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Chine: assigné à résidence, l'avocat Chen Guangcheng s'est échappé

    media

    La nouvelle s’est répandue comme un feu de paille sur les réseaux sociaux chinois ce vendredi 27 avril dès les premières heures. Le célèbre dissident aveugle Chen Guangcheng aurait réussi à s’échapper de sa ferme-prison de la province du Shandong dans l'est de la Chine, selon les militants qui font campagne depuis plusieurs mois pour sa libération. La nouvelle n’a pas été confirmée par les autorités, l’avocat des droits de l’homme est en effet l’une des bêtes noires du régime.

    L’évasion remonterait à dimanche dernier : « Chen Guangcheng s’est enfui du village de Dongsigu, il m’a contacté et je suis venu le chercher en voiture pour l’emmener dans un endroit sûr ».

    Ce témoignage est celui d’Il Peirong. Cette activiste de Nankin compte parmi les plus fervents soutiens au dissident. « J’ai perdu tout contact avec lui, a-t-elle confié ce vendredi matin à RFI, je peux vous dire qu’il n’est pas dans le Shandong et qu’il n’est pas non plus à l’ambassade des Etats-Unis, a-t-elle ajouté auprès de l’agence Associated Press.

    Les agents de la sécurité publique du comté de Linyi se seraient aperçus de l’évasion du dissident ce jeudi après-midi. Vers 1h30 ce vendredi matin, le grand frère de Chen Guagncheng a été arrêté à la ferme familiale.

    « Les gardiens ont sauté par-dessus le mur de la cour de la ferme, ils ont brisé les serrures, témoigne le neveu de l’avocat aux pieds nus dans un enregistrement diffusé sur le blog Liberté pour Chen Guangcheng. « J’ai entendu ma mère pleurer, elle m’a dit Chen Guangcheng est parti. Elle m’a dit de ne pas rentrer, j’avais des couteaux, ils m’ont immédiatement arrêté ».

    Ce vendredi matin, le quotidien de Singapour Lian Hezaobao affirme que Chen Guangcheng se trouve à l’ambassade des Etats-Unis à Pékin depuis ce jeudi soir, une information qui a donc été démentie par les militants.

    Après quatre ans de prison pour avoir dénoncé les campagnes d’avortements et de stérilisations forcés dans sa région, Chen Guangcheng est assigné à résidence depuis septembre 2010.

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.