GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Corée du Nord: expulsion d'un Américain entré illégalement dans le pays
    • Julian Assange inculpé aux Etats-Unis (WikiLeaks)
    • Défense: les Etats-Unis vont réduire de 10% le nombre de leurs soldats en Afrique (porte-parole)
    • Le «génocide» khmer rouge reconnu pour la première fois par le tribunal international
    • Incendie en Californie: le bilan s'alourdit à 63 morts et plus de 600 personnes portées disparues (shérif)
    Asie-Pacifique

    Corée du Sud : la gestion du parc nucléaire civil accusée d'irrégularités

    media

    En Corée du Sud, plusieurs irrégularités dans la gestion du parc nucléaire civil inquiètent les autorités de surveillance. Une enquête a été ouverte par la commission de sûreté: une cinquantaine de composants critiques utilisés sur deux centrales sud-coréennes sont des copies illégales de pièces fournies par le constructeur français Areva, mais fabriquées par une entreprise locale. C’est le dernier épisode d’une série de coups durs pour la filière nucléaire sud-coréenne.

    Avec notre correspondant à Séoul, Frédéric Ojardias

    La sûreté du nucléaire civil sud-coréen est remise en question. Quatre responsables ont été arrêtés : l’un d’eux est accusé d’avoir vendu à un fournisseur local les documentations techniques de joints à neutrons fabriqués par Areva. Un an plus tard, les composants copiés étaient montés sur deux réacteurs.

    Lundi 23 avril, un responsable de la centrale de Gori a été condamné à trois ans de prison : il avait volé des composants nucléaires usagés et les avait rafistolés puis revendus comme pièces neuves. En mars, une panne dans la même centrale a été cachée pendant un mois aux autorités de sûreté.

    Greenpeace estime que ces manquements montrent que l’industrie nucléaire coréenne est hors de contrôle. La Corée du Sud opère 21 réacteurs, et les voix anti-nucléaire, quasi inexistantes avant Fukushima, se font de plus en plus entendre.

    Cette série noire constitue aussi un coup dur pour les ambitions exportatrices du pays. En 2010, après la vente de quatre réacteurs à Abu Dhabi, Séoul affirmait vouloir s’emparer d’un cinquième du marché mondial d’ici 2030. L'objectif semble désormais très lointain.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.