GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 19 Décembre
Jeudi 20 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Coopération économique: un premier accord tripartite signé entre la Chine, la Corée du Sud et le Japon

    media

    Les trois grandes puissances économiques asiatiques, la Chine, la Corée du Sud et le Japon ont finalisé par écrit ce que sera la future zone de libre échange entre ces trois géants du commerce mondial. C'est un pacte économique mais aussi un geste diplomatique et politique. Pékin, Séoul et Tokyo ont en effet profité de l’occasion pour dénoncer ensemble un nouvel essai nucléaire annoncé chez le voisin nord-coréen.

    Les Premiers ministres chinois et japonais, le président sud-coréen, 137 responsables d’entreprises et de gouvernements des trois pays : il a fallu cinq ans et 13 rounds de négociations pour parvenir à cette photo au Palais du peuple à Pékin. Ce premier accord juridique n’est que le début d’un long chemin sur la route d’une future zone de libre- échange dont il est question depuis maintenant plus de dix ans, et relancée lors de la visite en Chine de Lee Myung-bak au début de l’année.

    Trois poids lourds des exportations

    Chine, Japon et Corée du Sud sont en effet trois poids lourds du commerce mondial. « L’Asie du Nord-Est est la région la plus dynamique économiquement dans le monde », s’est ainsi félicité le Premier ministre chinois Wen Jiabao suite à ses entretiens avec son homologue japonais Yoshihiko Noda et le président sud-coréen Lee Myung-bak.

    La radio nationale chinoise a annoncé qu’une zone expérimentale de « coopération économique » entre les pays sera mise en place dans la province du Shandong où se trouve déjà une forte communauté coréenne. Si cette zone reste très contestée en Corée du Sud et au Japon notamment par les agriculteurs, le poids de la Chine dans les économies sud-coréenne (24% des exportations de Corée du Sud vont sur le marché chinois) et japonaise devrait continuer à se renforcer à mesure que le pouvoir d’achat des consommateurs chinois augmente, Pékin souhaitant dans le même temps contrebalancer avec cet accord la puissance grandissante des Etats-Unis dans la région Asie-Pacifique.

    Eléments instables et incertains

    La rencontre de ce dimanche 13 mai a donc permis de se réunir sur une inquiétude commune. Car c’est désormais un secret de polichinelle, les experts américains, sud-coréens, japonais et chinois sont tous persuadés de la préparation d’un nouvel essai nucléaire (le troisième) au nord du 38e parallèle. Une façon peut-être pour Pyongyang de sauver la face vis-à-vis de la population nord-coréenne, suite à l’échec de son lancement de fusée le 13 avril dernier. « Les régions du nord-est et de l’Asie orientale font face à des éléments instables et incertains », a ainsi déclaré le Premier ministre chinois avant ce sommet.

    Tokyo et Séoul veulent profiter de cet accord pour que la Chine fasse à nouveau pression sur la Corée du Nord.  Un voisin « instable, incertain » et donc « difficile à prévoir » a ajouté Wen Jiabao, manière aussi de rappeler que dans le passé, Pékin n’a pas toujours eu la main sur les décisions de son turbulent allié.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.