GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    A Bangkok, Aung San Suu Kyi plaide pour une meilleure justice en Birmanie

    media La Birmane Aung San Suu Kyi au Forum économique mondial de Bangkok, le 1er juin 2012. REUTERS/Chaiwat Subprasom

    Lors de son premier discours devant une audience internationale, lors du Forum économique mondial dans la capitale thaïlandaise Bangkok, la parlementaire birmane Aung San Suu Kyi a appelé à une réforme judiciaire dans son pays. Celle qui n'était pas sortie de Birmanie depuis 24 ans a aussi demandé aux investisseurs internationaux de ne pas s’engager dans son pays avec pour seule idée de faire du profit. Elle s’adressait à une audience d’hommes d’affaires et de leaders politiques de la région asiatique.

    Avec notre correspondant à Bangkok, Arnaud Dubus

    C’était de loin le discours le plus attendu du Forum économique mondial de Bangkok. Et, comme à son habitude, Aung San Suu Kyi n’a pas déçu. Pétillante d’intelligence, souriante, vive, celle qui se bat depuis un quart de siècle pour instaurer la démocratie dans son pays, a expliqué à une audience captivée l’importance d’une réforme judiciaire en Birmanie. « Nous avons déjà de bonnes lois, mais les meilleures lois du monde ne servent à rien sans un système judiciaire propre et indépendant », a-t-elle lancé.

    Elle s’est aussi adressée directement aux hommes d’affaires présents dans la salle bondée pour leur demander d’agir de manière éthique dans leurs opérations en Birmanie. Les investissements, a-t-elle insisté, ne doivent pas renforcer la corruption et les inégalités. En outre, le très haut niveau de chômage parmi les jeunes Birmans constitue, selon elle, une « bombe à retardement ».

    Et les investisseurs doivent opérer en pensant aussi bien à créer le plus grand nombre possible d’emplois qu’à engranger des profits. Le voyage d’Aung San Suu Kyi se poursuit ce samedi avec la visite d’une clinique et d’un camp de réfugiés de la minorité karen sur la frontière entre la Birmanie et la Thaïlande.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.