GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 23 Septembre
Mardi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Aung San Suu Kyi rencontre des réfugiés birmans du camp de Mae La

    media Aung San Suu Kyi acclamée dans le camp de Mae La, le 2 juin 2012. REUTERS / Damir Sagolj

    Dernier jour de la visite d'Aung San Suu Kyi en Thaïlande ce samedi 2 juin 2012. La principale figure de l'opposition en Birmanie s'est rendue dans un camp de réfugiés de la minorité ethnique Karen sur la frontière entre la Birmanie et la Thaïlande. Elle y a été accueillie par des milliers de réfugiés enthousiastes, bien que les autorités thaïlandaises ne lui aient pas permis de faire un discours.

    Avec notre correspondant à Bangkok, Arnaud Dubus.

    Karens, Kachins, Mons et musulmans de Birmanie, tous ont revêtu leur costume traditionnel pour accueillir Aung San Suu Kyi dans le camp de Mae La, un immense camp qui regroupe 50 000 refugies près de la frontière birmane. Dans leur grande majorité, ceux-ci ont fui les combats qui opposent depuis plusieurs décennies les guérillas ethniques à l'armée birmane. Beaucoup y séjournent depuis plus de vingt ans.

    Bien qu’Aung San Suu Kyi soit issue de la majorité ethnique birmane, ces membres des minorités l'ont accueillie comme une héroïne, sans doute parce qu'elle s'est toujours souciée de leur sort et du respect de leurs droits humains et politiques. Aung San Suu Kyi a rencontré les leaders du camp, mais l'armée thaïlandaise ne l'a pas autorisée à prononcer un discours devant les refugiés.

    Les autorités thaïlandaises sont en effet conscientes que le traitement de vedette accordé à Aung San Suu Kyi pendant son séjour thaïlandais a irrité le gouvernement birman. Après l'annulation d'une visite officielle du président birman Thein Sein en Thaïlande, Bangkok a voulu limiter les dégâts.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.