GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Lundi 19 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 21 Novembre
Jeudi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Chine : décès suspect du dissident Li Wangyang

    media Un agent empêche un activiste de jeter une fleur en hommage à Li Wangyang, le 7 juin 2012, devant l'ambassade de Chine à Hong Kong. REUTERS/Bobby Yip

    La polémique enfle en Chine suite à la mort suspecte d’un dissident. Li Wangyang, 62 ans, a mené les révoltes ouvrières de Shouyang, dans la province du Hunan, lors du mouvement démocratique de 1989. Il a été retrouvé mort le 6 juin, pendu dans sa chambre d’hôpital. Deux membres de sa famille ont été arrêtés le 7 juin. Ses proches ne croient pas à la thèse du suicide.

    Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

    En moins de 24 heures, Li Wangyang est redevenu l’icône de la démocratie qu’il était en 1989. Les dessins envoyés depuis Hong Kong le présentent drapé en statue de la liberté. Une pétition de soutien sur Twitter, un média social pourtant censuré en Chine, avait déjà recueilli près de 3 000 signatures ce 7 juin au soir.

    Preuve que les autorités ne sont pas tranquilles avec cette affaire : le nom du dissident est désormais interdit sur les moteurs de recherche internet et la police a passé beaucoup de temps au téléphone pour tenter de dissuader ses soutiens. « J’ai reçu un appel de la sécurité publique ce matin », raconte ainsi Zhang Ling sur Twitter. Le ton de son interlocuteur est direct et celui-ci n’hésite pas à tutoyer cet activiste de la province de l’Anhui : « Tes enfants ont besoin de toi, ne te mêle pas du cas Li Wangyang ».

    Ce coup de fil, ils seraient des dizaines à l’avoir reçu. La petite sœur du dissident et son mari, de leur côté, ont été interpellés. C’est elle qui a découvert le corps de son frère pendu à la fenêtre de sa chambre d’hôpital, le 6 juin au matin. Pour les autorités, Li Wangyang se serait suicidé, comme ce fut le cas le 25 mai dernier pour un « père de Tiananmen », Zha Weilin, âgé de 73 ans. Mais dans le cas présent, la victime n’a laissé aucun mot d’adieu.

    Les internautes se demandent aujourd'hui pourquoi le personnel de l’hôpital n’a pas décroché le corps pour tenter de le ranimer, et pourquoi les autorités ont interdit de faire des photos.  Une quarantaine d’agents ont débarqué dans la pièce pour récupérer la dépouille ; sans la permission de la famille, a confié à l’AFP le militant Huang Lihong.

    Meneur des révoltes ouvrières de la ville de Shaoyang, dans la province du Hunan, au printemps 1989, Li Wangyang avait été condamné à 21 ans de prison. Persécuté, il a perdu la vue et l’ouïe en détention. Mais « il restait très optimiste », raconte son ami Zhu Chengzhi, lui aussi arrêté ce 7 juin.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.