GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    La Chine prépare son quatrième vol spatial habité

    media Rendez-vous spatial entre Tiangong-1 et Shenzhou VIII, le 3 novembre 2011. AFP PHOTO / HO / CCTV

    Troisième pays à avoir envoyé des hommes dans l’espace après les Etats-Unis et la Russie, la Chine poursuit son programme spatial. Ce matin, le vaisseau Shenzhou-IX et son lanceur ont été amenés sur le pas de tir d’une base du nord-ouest du pays. Prochaine étape d’ici quelques semaines : faire à nouveau voyager des hommes et peut-être même une femme dans l’espace.

    C’est depuis le désert de Gobi et la base de Jiuquan que sera lancé Shenzhou-IX,  le « Vaisseau divin », en mandarin. Quand ? Vers la mi-juin indique un porte-parole du programme spatial chinois, sans préciser la date.

    Qui prendra place à bord ? Aucun nom n’est encore donné pour ce quatrième vol habité, mais ils seront trois, parmi lesquels -peut-être- une femme. C’est en tous cas ce qu’avait rapporté l’agence de presse Chine Nouvelle en mars 2012. Ce serait une première pour le pays.

    Neuf ans après avoir envoyé son premier taïkonaute dans l’espace, Pékin rattrape donc à grande vitesse son retard, en reproduisant ce qui a été réalisé par les Russes et les Américains depuis les années soixante.

    La Chine a déjà réussi en septembre dernier son premier « baiser spatial », un amarrage en orbite entre un module et un vaisseau non habité. Cette fois, les 3 astronautes piloteront manuellement la rencontre entre Shenzhou-IX et la base. Ils s’y installeront ensuite pour réaliser des expériences.

    Autant d’étapes qui devraient permettre à la Chine d’obtenir sa propre station spatiale d’ici 2020.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.