GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Naufrage d’un bateau d’immigrés : l’Australie met fin aux recherches

    media Le naufrage, qui a fait au moins 90 morts et 110 survivants, a eu lieu au large de l'île Christmas, au sud de l'Indonésie, dans l'océan Indien, le jeudi 21 juin 2012. RFI

    Il n’y a plus d’espoir de retrouver des survivants du bateau de réfugiés qui a fait naufrage jeudi 21 juin 2012 au large de l'île Christmas, un territoire au nord-ouest de l'Australie dans l'océan Indien, à 2 000 km des côtes du continent. Plus de 90 personnes auraient péri dans la catastrophe. Les causes du naufrage sont pour le moment inconnues. 

    Avec notre correspondante à Sydney, Marie-Morgane Le Moël

    Après trois jours de recherche, les autorités ont mis fin aux opérations de secours pour se concentrer sur la récupération des corps. Cent dix survivants ont été secourus dans les heures qui ont suivi le naufrage, jeudi 21 juin 2012. Depuis, aucun passager n’a été retrouvé vivant.

    Le bateau a sombré à 200 km de la côte indonésienne. Selon les autorités, il aurait été en provenance du Sri Lanka, et avait à son bord quelque deux cents réfugiés. Les survivants ont été envoyés au centre de rétention de l'île Christmas. Il s’agirait essentiellement d’hommes afghans, dont des mineurs, qui veulent demander l’asile en Australie.

    La catastrophe relance le débat sur la politique de Canberra en matière de réfugiés. Depuis des mois, le nombre de boat people ne cesse d’augmenter. Pour les dissuader d’entreprendre un voyage périlleux, le gouvernement travailliste veut ouvrir des centres de rétention en Malaisie. Mais l’opposition libérale est opposée à cette mesure.

    Aujourd’hui, beaucoup s’interrogent également sur le déroulement de la tragédie. En effet, il se serait passé quarante heures entre le premier appel de détresse du navire, et l’arrivée des secours australiens.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.