GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Nouveau naufrage d'un bateau d'émigrés au large de l'Australie

    media L'embarcation, prise en photo par les autorités maritimes australiennes juste avant son naufrage le 27 juin, près de l'ïle Christmas, transportait près de 130 personnes. REUTERS/Australian Maritime and Safety Authority/Handout

    Un nouveau bateau de réfugiés a fait naufrage à 200 km au large de l’île Christmas, un territoire situé au nord-ouest de l'Australie. Il aurait transporté à son bord plus de 130 personnes, dont des femmes et des enfants. Plus de 120 ont été sauvées. C’est le second naufrage transportant des migrants dans cette région en une semaine. Et cela relance la polémique en Australie sur leur traitement.

    De notre correspondante à Sydney, Marie-Morgane Le Moël

    Les naufrages de navires de réfugiés ne sont pas rares dans l’océan Indien. Beaucoup de demandeurs d’asile, originaires d’Afghanistan ou d’Irak, paient en effet des passeurs pour monter à bord de bateaux en mauvais état. Ils veulent ainsi rallier l’île Christmas, un territoire australien à quelques centaines de kilomètres de l’Indonésie.

    Pour les en dissuader, le gouvernement travailliste veut mettre en place une solution dite régionale, consistant à créer en Malaisie des centres de traitement pour réfugiés, où Canberra enverrait les boat people. Mais la proposition n’a pas pu être adoptée au Parlement sans le soutien de l’opposition libérale, qui refuse de passer un accord avec un pays non signataire de la convention sur les réfugiés.

    En fait, les deux camps s’accordent sur une chose : tous les deux veulent que la question des réfugiés clandestins soient traitée hors du territoire australien mais dans des pays différents. Alors depuis des mois, le débat est figé. Et chacun se renvoie la faute à chaque nouveau naufrage.

    De leur côté, les organisations de défense des réfugiés estiment que l’Australie pourrait prendre en charge beaucoup plus de demandeurs d’asile. De cette façon, des familles désespérées ne seraient pas obligées de risquer leur vie dans des embarcations précaires.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.