GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Fukushima: un nouveau rapport fustige l'aveuglement des autorités japonaises et de Tepco

    media Le Premier ministre japonais Yoshihiko Noda tient le rapport final de l’enquête sur la cause de la crise nucléaire de Fukushima, à Tokyo, le 23 juillet 2012.

    Un nouveau rapport officiel sur la catastrophe de Fukushima pointe la responsabilité des autorités japonaises et la compagnie d'électricité Tepco. Selon ce rapport, commandé par le gouvernement lui-même à un comité de chercheurs, ingénieurs, juristes ou encore journalistes, les autorités tout comme Tepco ont ignoré le danger lié à l'énergie nucléaire, ce qui a rendu possible l'accident dans la centrale en mars 2011. Le rapport critique par ailleurs les interventions directes du Premier ministre, Naoto Kan, et de son équipe, dans la gestion opérationnelle de l'accident.

    Avec notre correspondant à Tokyo, Frédéric Charles

    « Pendant plus de six heures, après que le tsunami eut balayé la centrale de Fukushima, noyant ses instruments de contrôle, plongeant dans une obscurité totale ses installations, les opérations de refroidissement du réacteur numéro 3 furent suspendues, car les employés n’étaient pas assez formés pour injecter manuellement du liquide de refroidissement. Et ils ont été incapables d’envisager un autre moyen de prévenir la surchauffe, puis l’entrée en fusion du cœur du réacteur numéro 3 ».

    Telle est l’une des conclusions de ce rapport. Si le personnel avait su intervenir vite, très vite, sans oublier aucun détail, la fonte des cœurs de trois des réacteurs aurait pu être évitée.

    Le gouvernement cherche à faire porter la responsabilité de l’accident sur Tepco, l’opérateur. Il oublie qu’il s’est toujours gardé de surveiller les activités de Tepco, car seul l’opérateur disposait des connaissances nécessaires dans le domaine nucléaire, et qu’il s’est toujours gardé, lui, de les partager avec des autorités de surveillance, ignorant tout ou presque, du fonctionnement d’une centrale nucléaire.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.