GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 11 Septembre
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    La Birmanie donne son feu vert à l'OCI pour aider les Rohingyas

    media Membre de la communauté de Rohingyas après les violences du 16 juin 2012 à Sittwe. REUTERS/Soe Zeya Tun

    La Birmanie autorise l'Organisation de coopération islamique (OCI) à venir en aide à la minorité musulmane des Rohingyas. Une aide vitale pour cette minorité religieuse qui a été violemment persécutée ces derniers mois dans un pays à majorité bouddhiste. C'est donc un tournant dans la politique du gouvernement birman, qui ne reconnaît pas cette communauté.

    C'est la première aide de très grande envergure autorisée par la Birmanie. L'Organisation de coopération islamique (OCI) représente un regroupement de 57 pays musulmans ; et, à présent, ce sont 50 millions de dollars qui vont être envoyés pour aider les Rohingyas. L'accord a été passé après d'âpres discussions entre le gouvernement birman et l'OCI.

    Il faut que l'OCI soulève cette question auprès de l'ONU pour qu'une enquête soit menée et que l'on demande au gouvernement birman de rendre tous ses droits à la communauté rohingyas

    Tun Khin

    Porte-parole de l'organisation des réfugiés rohingyas du Royaume-Uni

    13/08/2012 - par Charlotte Gauthier Écouter

    La semaine dernière, le pays avait déjà permis à la Turquie d'apporter une aide humanitaire aux victimes des violences interconfessionnelles. Il s'agissait de la première aide étrangère autorisée par la Birmanie. Aujourd'hui, en acceptant qu'une organisation politique et religieuse aussi importante porte secours aux Rohingyas, la Birmanie donne un signe d'ouverture à l'égard des pays islamiques.

    En effet, de nombreux Etats musulmans ont fait entendre leurs voix depuis les violences de juin 2012 qui ont fait officiellement 80 morts dans l'Etat de Rakhine. C'est la minorité musulmane qui y est confinée. Les pays musulmans accusent le gouvernement birman de procéder à « un nettoyage ethnique ». Ce que la Birmanie dément catégoriquement.

    La question des Rohingyas est en tout cas à l'ordre du jour du sommet islamique qui réunira mardi 14 août les 57 pays membres de l'OCI à La Mecque.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.