GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Avril
Vendredi 19 Avril
Samedi 20 Avril
Dimanche 21 Avril
Aujourd'hui
Mardi 23 Avril
Mercredi 24 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Sri Lanka: le gouvernement accuse un mouvement islamiste local d'être derrière les attentats du dimanche de Pâques
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Les Hongkongais ne veulent pas des cours de patriotisme chinois

    media Parents et enseignants sont venus soutenir les étudiants hongkongais qui manifestaient contre les cours de patriotisme chinois. REUTERS/Tyrone Siu

    Les Hongkongais continuent de s’opposer avec virulence à l’idée d’un programme d’éducation civique vantant des valeurs patriotiques chinoises auxquelles les Hongkongais ne s’identifient pas du tout. Ce samedi 1er septembre, des centaines de manifestants sont venus soutenir les étudiants.

    Avec notre correspondante à Hong Kong, Florence de Changy

    Les averses incessantes n’ont pas découragé des centaines de manifestants venus soutenir les étudiants hongkongais qui, depuis quelques jours, ont organisé un campement sur la place devant les bureaux du gouvernement. Ils réclament le retrait complet des nouveaux cours d’éducation civique qui comprennent quelques chapitres sur l’importance d’aimer la Chine, sa mère patrie. Des cours que les Hongkongais ont vite associé à du lavage de cerveaux.

    En fin de journée ce samedi, alors que la nuit tombait, ils étaient encore nombreux, blottis sous des parapluies à écouter divers orateurs, professeurs, leaders étudiants et certains religieux, notamment catholiques.

    Plus tôt, Carrie Lam, l’équivalent du Premier ministre de Hong Kong, avait demandé aux trois étudiants grévistes de la faim d’interrompre leur mouvement, estimant que le gouvernement avait laissé suffisamment de flexibilité aux établissements dans l’implantation de ce programme d’éducation patriotique.

    Pourtant les autorités ont officiellement demandé aux écoles primaires de commencer l’enseignement de ce programme « volontairement » dès cette rentrée scolaire, et aux écoles secondaires l’année prochaine, avant que cela ne soit obligatoire en 2016.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.