GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 13 Février
Jeudi 14 Février
Vendredi 15 Février
Samedi 16 Février
Aujourd'hui
Lundi 18 Février
Mardi 19 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • France/Injures antisémites à Finkielkraut: «Négation absolue de ce que nous sommes» (Macron)
    • Berlinale : l'Ours d'or à «Synonymes» de l'Israélien Nadav Lapid
    Asie-Pacifique

    Crise en mer de Chine: des navires militaires chinois en route pour les îles Diaoyu-Senkaku

    media

    Le vice-secrétaire d’Etat américain William Burns est attendu à Pékin ce mardi 16 octobre. Et c’est encore le conflit entre la Chine et le Japon qui devrait s’immiscer dans les discussions bilatérales. « Le Japon ne cédera jamais un centimètre de territoire à la Chine », a déclaré hier lundi le chef de la droite japonaise Shinzo Abe lors d’une entrevue avec William Burns. Ce matin, des navires militaires chinois ont été aperçus à proximité d’îles contestées en mer de Chine orientale. La dernière fois que des bâtiments militaires chinois ont fait une telle sortie près de l’archipel contesté, c’était le 19 septembre dernier, avec deux frégates lance-missiles.

    Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

    Accesseur infographie mer de Chine

    Il était 7 heures ce matin, heure du Japon, lorsque sept « navires de guerre chinois » se sont approchés à moins de 50 kilomètres de l’île d’Okinawa, affirme Chine nouvelle. Une information qui a été confirmée par un avion de reconnaissance japonais.

    Selon le ministère des Affaires étrangères à Tokyo, la flotille est composée de deux frégates, de deux destroyers, de deux navires de secours pour sous-marin et d’un navire de ravitaillement. Tous faisaient route vers les îles Senkaku en mer de Chine orientale, également appelées Diaoyu par les Chinois.

    Cette nouvelle démonstration de force intervient alors que le vice-secrétaire d’Etat américain est attendu à Pékin. La dernière fois que des bâtiments militaires chinois ont fait une telle sortie à proximité de l’archipel contesté, c’était le 19 septembre dernier. Deux frégates lance-missiles Jiangkai II (054A) s’étaient alors approchées à 150 km des rochers de la discorde.

    Jusqu’à présent, Pékin a surtout utilisé dans son bras de fer avec Tokyo des navires de surveillance de l’administration des pêches. Le porte-parole de la diplomatie chinoise a, quant à lui, répété hier que les efforts du ministre japonais des Affaires étrangères étaient vains. Koichiro Gemba doit, en effet selon Chine nouvelle, se rendre en Europe pour essayer d’obtenir le soutien du Royaume-Uni, de la France et de l’Allemagne sur le dossier Diaoyu/Senkaku.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.