GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 20 Décembre
Vendredi 21 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Plusieurs centaines de Pakistanais manifestent en soutien au «Malala Day» décrété par l’ONU

    media Une manifestante brandit la photo de Malala Yusufzai, à Islamabad le 10 octobre 2012. REUTERS/Faisal Mahmood

    Dans plusieurs villes du pays, des manifestations de solidarité ont marqué cette journée du samedi 10 novembre, décrétée par l’ONU « Journée de Malala », en hommage à la jeune fille aujourd'hui soignée à Londres. En octobre dernier, les talibans pakistanais avaient tenté de la tuer, alors qu'elle rentrait de l'école dans la vallée de Swat, qu'ils avaient occupée de 2007 a 2009.

    Avec notre correspondante à Islamabad, Nadia Blétry

    Des manifestations en l’honneur de Malala, devenue le symbole du droit à l’éducation des filles, se sont déroulées ce samedi 10 novembre dans les principales villes du pays. A chaque fois, ce sont quelques centaines de personnes - des représentants de la société civile, des écolières en uniforme, des militantes des droits de l’homme - qui sont descendues dans les rues.

    Les manifestants ont voulu marquer leur solidarité avec la jeune fille de quinze ans que les talibans ont tenté d’assassiner en octobre dernier pour ses positions qu’ils jugeaient trop occidentales.

    A Swat en revanche, la région natale de Malala, située à environ 150 km de la capitale, il n’y a pas eu d’hommage public, pour des raisons de sécurité. D’autant que ces derniers mois, plusieurs attaques ciblées ont visé des personnalités qui s’étaient montrées hostiles aux talibans ces dernières années.

    Vendredi, alors que Gordon Brown, envoyé spécial de l’ONU pour l’éducation, débutait sa visite au Pakistan, Islamabad a annoncé qu’un aide financée par des donateurs internationaux serait accordée aux trois millions de famille les plus pauvres du pays. Chaque famille touchera deux dollars par mois pour un enfant envoyé à l’école. Autrement dit 1,50 euro.

    L’agression contre Malala avait très fortement ému l’opinion dans le pays. Les représentants de l’armée eux-mêmes étaient sortis de leur réserve pour apporter leur soutien à la jeune fille. Mais l’émotion n’a pour le moment pas changé grand chose à la situation. A titre de comparaison, au Pakistan, le budget consacré à l’éducation est de moins de 2%, tandis que celui accordé à l’armée s’élève à plus de 20%.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.