GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    L'hospitalisation d'un leader extrémiste met Bombay en émoi

    media Bal Thackeray. Photo: BollywoodHungama, source: Wikipédia

    Bal Thackeray, le fondateur du parti politique hindouiste et régionaliste de Bombay, appelé Shiv Sena, est hospitalisé dans un état critique depuis plus de 24 h. Ce leader de 86 ans est une des figures les influentes du milieu politique de la cité et son parti dirige la coalition à tête de la mairie sur des positions d’extrême droite opposées à toute immigration dans la capitale économique. Des milliers de partisans sont descendus dans les rues de Bombay et autour de la résidence de Bal Thakeray ; la police de la ville est en alerte maximale par crainte de débordements de violence en cas d’annonce de son décès.

    Avec notre correspondant à Bombay, Sébastien Farcis

    Bal Thackeray a réussi à dominer la vie politique de Bombay en favorisant les habitants d’origine de la ville, les Marathis, face aux migrants venus de tout le pays, pour profiter de la prospérité de la capitale économique. Dernièrement, ce chef suprême, comme il est appelé par ses partisans, n’hésitait même plus à comparer les musulmans à un « cancer » dont il fallait débarrasser l’Inde.

    Ces positions racistes sont étonnement tolérées par le gouvernement central, qui a besoin de ce parti pour pacifier Bombay. Car le Shiv Sena, un nom qui signifie l’armée de Shiva, compte une base de milliers de militants violents, capables de paralyser les usines de Bombay ou son énorme production de cinéma.

    Cependant, ce mouvement extrémiste pourrait ne pas survivre au décès de son leader charismatique, selon le sociologue Dipankar Gupta : « La vieille classe moyenne de Bombay s’est ralliée au Shiv Sena car ce parti leur a offert une place privilégiée face aux migrants. Mais les jeunes ne s’identifient plus à ces idées. Le parti ne pourra également plus s’attaquer aux musulmans, car ils sont mieux organisés et peuvent se défendre. Le Shiv Sena n’a donc plus vraiment de base idéologique ».

    Le Shiv Sena est aujourd’hui le premier parti du conseil municipal de Bombay, avec plus d'un tiers des sièges. Et le fils de Bal Thackeray a déjà repris la direction du parti.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.