GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 13 Novembre
Mardi 14 Novembre
Mercredi 15 Novembre
Jeudi 16 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 18 Novembre
Dimanche 19 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Syrie/chimique: vote vendredi de l'ONU sur une prolongation d'un mois du mandat des enquêteurs (diplomates)
    • Le maire de Caracas, en fuite du Venezuela, va partir en Espagne (porte-parole)
    • Zimbabwe: la plupart des sections régionales du parti au pouvoir demandent à Mugabe de partir (TV d'Etat)
    • Syrie: 26 morts dans un attentat de l'EI contre des déplacés (OSDH)
    Asie-Pacifique

    Sommet de l'Asean: les différends territoriaux écartés, place au commerce

    media

    Au Cambodge, le 21e sommet de l'Association des nations d'Asie du Sud-Est s'est achevé mardi soir 20 novembre, sans encombre, ni déclaration finale choc. Le conflit territorial dans la stratégique mer de Chine du Sud, qui oppose Pékin à quatre membres du groupe régional, n'aura pas lézardé l'unité de façade de l'organisation.

    Avec notre correspondante à Phnom Penh, Stéphanie Gée

    Le suspense sera resté entier jusqu'au bout. Mais le Cambodge n'aura pas, comme en juillet, sacrifié la cohésion de l'Asean sur l'autel de son allégeance à son protecteur chinois. Ce dernier cherchait à imposer le refus de toute internationalisation du gros contentieux maritime qui empoisonne la région.

    Les Philippines, Etat membre de l'Asean en bute aux visées territoriales de Pékin en mer de Chine du Sud, auront donné de la voix pour ne pas inscrire cette clause dans le communiqué final. Les négociations vont donc se poursuivre dans un cadre Asean-Chine. En quelque sorte, un statu quo, obtenu notamment grâce aux pressions exercées tant par les Etats-Unis que par le Japon, qui participaient à des rencontres avec l'organisation régionale.

    L'important est d'éviter toute escalade de la violence et de maintenir la paix et la stabilité dans la région. Malgré ce contexte de fortes tensions territoriales et l'existence d'importants écarts entre ses membres, le bloc sud-est asiatique a annoncé maintenir le cap vers une communauté économique de l'Asean en 2015, ainsi que vers d'importants accords de libre-échange avec ses principaux partenaires.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.