GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 21 Avril
Lundi 22 Avril
Mardi 23 Avril
Mercredi 24 Avril
Aujourd'hui
Vendredi 26 Avril
Samedi 27 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Bangladesh : les travailleurs du textile expriment leur révolte dans la rue

    media Les travailleurs du textile manifestent devant l'usine de Tazreen Fashion, à Savar, le 30 novembre 2012. REUTERS/Andrew Biraj

    Au Bangladesh, après le terrible incendie dans une usine de textile qui a coûté la vie à 110 salariés la semaine dernière, les manifestations de travailleurs continuent. Ce dimanche, plusieurs milliers d'ouvriers sont encore descendus dans les rues de la capitale. La protestation a tourné aux heurts avec les forces de l'ordre.

    Pour laisser éclater leur colère, les manifestants ont bloqué une autoroute de la capitale Dacca, en incendiant du mobilier et des pneus. Quand la police est arrivée sur place, elle a été accueillie par des jets de pierre. Les forces de l'ordre ont répondu par des tirs de balles en caoutchouc et l'usage de gaz lacrymogène.

    Depuis l'incendie dans l'usine Tazreen et les révélations selon lesquelles les responsables de l'entreprise auraient ordonné aux ouvriers de rester à l'intérieur du bâtiment en flammes, les travailleurs du textile sont sous le choc, explique Roy Ramesh Chandra. Il dirige le syndicat des ouvriers du textile au Bangladesh :

    « Les manifestations continuent. D'une part, parce que les travailleurs de l'usine Tazreen exigent que leurs salaires leur soient payés, ce qui pour l'instant n'a pas encore été fait. D'autre part, les travailleurs veulent voir les responsables de l'usine condamnés. C'est une véritable tragédie que plus de cent personnes soient mortes parce qu'elles n'ont pas pu se sauver. Tout ça a sensibilisé les travailleurs qui manifestent donc spontanément. »

    Et les protestations prennent de l'ampleur : ce dimanche, de nombreuses usines ont fermé leurs ateliers, de peur que les manifestations prennent la forme d'une grande révolte sociale.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.