GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 22 Juin
Dimanche 23 Juin
Lundi 24 Juin
Mardi 25 Juin
Aujourd'hui
Jeudi 27 Juin
Vendredi 28 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    L'avocate iranienne Nasrin Sotoudeh a cessé sa grève de la faim

    media L'avocate iranienne Nasrin Sotoudeh. wikipedia

    Deux députés iraniens viennent d’entamer des démarches en faveur de Nasrin Sotoudeh, militante des droits de l’homme, qui purge en ce moment une peine de onze ans de prison. Les deux parlementaires réclament la levée des restrictions concernant les visites de sa famille. La lauréate du prix Sakharov 2012 du Parlement européen a entamé une grève de la faim le 17 octobre dernier. Ces derniers jours sa santé s’est fortement détériorée. Du coup, la militante a décidé de mettre un terme à son action.

    Après un mois et demi sans manger, et pratiquement sans voir la lumière du jour, la santé de Nasrin Sotoudeh s'est brutalement détériorée ce 5 décembre. Du coup, cette avocate iranienne a décidé de suspendre sa grève de la faim. Depuis août 2010, Nasrin Sotoudeh est détenue dans la prison d’Evine, au nord de Téhéran, pour avoir défendu, en tant qu'avocate, des prisonniers politiques.

    Nasrin Sotoudeh, qui a cessé de s’alimenter le 17 octobre 2012, dénonce ses conditions de détention (elle est en cachot), le harcèlement qu’elle subit derrière les barreaux et surtout les privations. Nasrin Sotoudeh ne peut plus voir ses deux jeunes enfants. Aucun droit de visite ne lui est accordé. Les autorités iraniennes prennent également des mesures de restrictions contre sa famille. Ses proches n’ont plus le droit de quitter le pays.

    Les Nations unies, l'Union européenne et plusieurs organisations internationales de défense des droits de l'homme réclament régulièrement la libération de Nasrin Sotoudeh, considérée comme une prisonnière d'opinion.

    Une commission du Parlement iranien vient d’annoncer qu'elle allait examiner la situation de l'avocate.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.