GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 8 Novembre
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Israël: les sirènes d'alarme activées à Tel-Aviv suite à une frappe tuant un commandant palestinien à Gaza (armée)
    Asie-Pacifique

    Le Pakistan et l'Inde veulent éviter l'escalade après un accrochage meurtrier au Cachemire

    media Des soldats indiens portent le cercueil contenant le corps d'un de leur camarade, tué le 8 janvier non loin de la frontière pakistanaise. REUTERS/Stringer

    L’Inde et le Pakistan ont tour à tour tenté de calmer le jeu, après la mort de deux soldats indiens dans la région contestée du Cachemire, le 8 janvier. Le Pakistan nie que ses soldats soient responsables de la mort des militaires, et suggère la tenue d’une enquête des Nations unies.

    Avec notre correspondante à Islamabad, Gaëlle Lussiaà-Berdou

    Toute la journée, les responsables pakistanais ont multiplié les déclarations, affirmant que leurs soldats n’ont pas tué les deux militaires indiens dont l’un a été retrouvé décapité, selon New Delhi. L’armée pakistanaise affirme aussi avoir mené une enquête qui n’a rien donné qui puisse étayer les allégations indiennes.

    Suite à ce nouvel incident entre les deux voisins, qui luttent pour le contrôle de la région du Cachemire depuis 1947, l’ambassadeur pakistanais en Inde a été convoqué et vertement tancé, selon le ministère indien des Affaires étrangères. Mais à la sortie de cette rencontre, les deux pays se faisaient plus conciliants, appelant à éviter l’escalade.

    Après s’être dite consternée par certains commentaires venus d’Inde, la ministre pakistanaise des Affaires étrangères, Hina Rabbani Khar, a suggéré que les Nations unies enquêtent sur les récentes violations du cessez-le-feu au Cachemire. Dimanche, le Pakistan accusait l’armée indienne d’avoir attaqué un de ses postes-frontières et tué un de ses soldats.

    Les relations entre les deux ennemis historiques avaient pris du mieux depuis les attentats de Bombay menés par des islamistes pakistanais en 2008. Malgré un différend persistant sur la question du Cachemire, chacun semble maintenant vouloir éviter un nouveau recul.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.