GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 18 Décembre
Mercredi 19 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    En Indonésie, Jakarta a vécu les pires inondations de ces dernières années

    media

    En Asie, la ville de Jakarta est sous les eaux. On dénombre de nombreux morts et 18 000 sans abri après de gigantesques inondations qui ont submergé une partie de la capitale du pays. La mégapole indonésienne est, une fois encore, victime de la saison des pluies : circulation bloquée, administrations fermées, jusqu'à 3 mètres d'eau dans certains quartiers. Parfois, l'alimentation électrique a fait défaut, des prisons ont été obligées de reloger leurs prisonniers... jusqu'au palais présidentiel qui a été inondé. Les habitants de Jakarta ont vécu les pires intempéries de ces cinq dernières années.

    Avec notre correspondant à Jakarta, Vincent Souriau

    Le vaste boulevard situé en plein quartier d’affaires de Jakarta n’est plus qu’une immense piscine. Un régal pour les enfants des rues qui s’amusent en s’éclaboussant, mais beaucoup moins plaisant pour des employés qui, comme Dini, sont coincés depuis cinq heures sur le parking d’un centre commercial : « Je pensais que l’eau allait redescendre au bout d’une heure, mais en fait pas du tout. J’ai laissé ma voiture au sous-sol et maintenant je ne peux aller ni au bureau, ni chez moi. Je ne sais pas quoi faire ».

    A la sortie des bureaux, on croise des messieurs très chics en costume trois pièces, mais pieds nus avec leurs chaussures à la main et l’air résigné : « Tous les ans, c’est pareil. On est inondés à cause des gens qui jettent leurs ordures n’importe où. Cela bloque les évacuations d’eau et on se retrouve coincés comme ça ».

    Sur le côté de la rue, cinq bus publics sont à l’arrêt. Impossible de continuer le service car il y a trop d’eau dans les rues. Les passagers sont bloqués pour une durée indéterminée, prévient ce contrôleur : « On ne contrôle plus rien. C’est le blocage total. Les onze lignes de bus sont fermées et les passagers essayent de continuer à pied, mais c’est tellement inondé qu’ils ne peuvent pas bouger ».

    Ce n’est qu’un début car de la pluie est encore prévue cette nuit. Les inondations devraient atteindre leur seuil maximal d’ici trois jours.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.