Russie: démission du président du Daguestan - Europe - RFI

 

  1. 22:30 TU Sessions d'information
  2. 23:00 TU Journal
  3. 23:10 TU Accents d'Europe
  4. 23:30 TU Journal
  5. 23:33 TU Danse des mots
  6. 22:30 TU Sessions d'information
  7. 23:00 TU Journal
  8. 23:10 TU Accents d'Europe
  9. 23:30 TU Journal
  1. 22:30 TU Sessions d'information
  2. 23:00 TU Journal
  3. 23:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  4. 23:30 TU Journal
Urgent

■ Edition spéciale sur les antennes de RFI vendredi 31 octobre entre 6h30 TU et 8h TU.
■ Le vote sur l'article 37 de la Constitution a été annulé.
■ L’aéroport de Ouagadougou est fermé. Tous les vols au départ ou à l’arrivée de la capitale bukinabè sont suspendus.
■ L'armée a annoncé la dissolution de l'Assemblée, l'instauration d'un couvre-feu et la mise en place d'une équipe de transition à la tête du pays.
■ Malgré les demandes pressantes de la rue, Blaise Compaoré assure qu'il ira jusqu'au bout de son mandat mais appelle à la formation d'un gouvernement de transition. Il suspend l'état de siège dans le pays.
■ Numéro burkinabè spécial pour les ressortissants français : 50.49.66.20.

fermer

Europe

Russie

Russie: démission du président du Daguestan

media

Du changement à la tête du Daguestan. Le président de l’une des républiques les plus instables du Caucase russe a annoncé sa démission. A Moscou, le Kremlin n’a pas avancé de raison officielle, mais ce limogeage témoigne d’une inquiétude croissante des autorités, alors que la violence est toujours très vive dans la région.

Avec notre correspondante à Moscou, Anastasia Becchio

Les rumeurs allaient bon train dans la presse régionale et nationale, depuis plusieurs semaines. Magomedsalam Magomedov se savait sur la sellette. La semaine dernière, les médias avaient raconté que le chef du Daguestan était venu à Moscou pour tenter de rencontrer Vladimir Poutine et plaider sans doute sa cause. Il occupera finalement un poste d’adjoint du chef de l'Administration présidentielle russe.

Magomedsalam Magomedov aura passé trois ans à la tête du Daguestan. Trois ans, durant lesquels la situation économique et sécuritaire de cette république qui borde la mer Caspienne ne s’est pas sensiblement améliorée.

En dépit des tentatives pour redorer l’image du Daguestan, notamment à travers le football et le club d’Anzhi, qui a recruté des stars du ballon rond, comme Samuel Eto'o ou Roberto Carlos, les attentats revendiqués par la rébellion islamiste sont quasi-quotidiens. Il y a quelques jours, un juge de la Cour suprême du Daguestan a été abattu par balle. Plusieurs responsables religieux ont aussi été tués ces derniers mois.

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.