GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 21 Août
Lundi 22 Août
Mardi 23 Août
Mercredi 24 Août
Aujourd'hui
Vendredi 26 Août
Samedi 27 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Un singe iranien dans l'espace

    media Le singe envoyé dans l'espace par l'Iran est revenu vivant. REUTERS/Press TV via Reuters TV

    Nouvelle avancée majeure dans le programme spatial iranien. Un singe a été envoyé dans l'espace à bord d'une capsule habitable, avant d'être récupéré vivant en territoire iranien. Téhéran se fixe pour objectif d'envoyer un homme dans l'espace d'ici 2020. Les Occidentaux s'inquiètent des implications militaires d'un tel programme.

    Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

    C'est une nouvelle étape dans la conquête de l'espace par l'Iran. Téhéran a envoyé un singe dans l'espace à bord d'une capsule habitable et l'a récupéré saint et sauf à son atterrissage. La capsule est montée à 120 kilomètres d'altitude et a ensuite été récupérée en territoire iranien.

    Le singe est revenu vivant, ce qui a permis aux scientifiques iraniens de mener une série d'expériences. L'Iran s'est fixé pour objectif d'envoyer un homme dans l'espace d'ici 2020.

    L'Iran rejoint ainsi un petit club de pays capables d'envoyer des êtres vivants dans l'espace. La conquête de l'espace est un objectif ambitieux pour Téhéran.

    Malgré les sanctions internationales, l'Iran a déjà placé trois satellites en orbite à l'aide de fusées de plus en plus perfectionnées. Une manière pour Téhéran de dire que les sanctions intenationales n'ont aucun effet sur ses progrès scientifiques.

    Les pays occidentaux accusent Téhéran de développer un programme spatial et balistique, en affirmant que le régime pourrait augmenter la portée de ses missiles capables d'emporter des charges conventionnelles et éventuellement nucléaires. Ce que l'Iran a toujours démenti.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.