Un soutien japonais de 120 millions de dollars au Mali - Asie-Pacifique - RFI

 

  1. 12:10 TU Sessions d'information
  2. 12:30 TU Journal
  3. 12:33 TU Sessions d'information
  4. 12:40 TU Grand reportage
  5. 13:00 TU Journal
  6. 13:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  7. 13:30 TU Journal
  8. 13:33 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  9. 14:00 TU Journal
  10. 14:10 TU Autour de la question
  11. 14:30 TU Journal
  12. 14:33 TU Autour de la question
  13. 15:00 TU Journal
  14. 15:10 TU Radio foot internationale
  15. 15:30 TU Journal
  16. 15:33 TU Radio foot internationale
  17. 16:00 TU Journal
  18. 16:10 TU Sessions d'information
  19. 16:30 TU Journal
  20. 16:33 TU Sessions d'information
  21. 16:40 TU Accents d'Europe
  22. 17:00 TU Journal
  23. 17:10 TU Accents du monde
  24. 17:30 TU Journal
  25. 17:33 TU Sessions d'information
  1. 12:10 TU Grand reportage
  2. 12:30 TU Sessions d'information
  3. 13:00 TU Journal
  4. 13:10 TU Sessions d'information
  5. 13:30 TU Journal
  6. 13:33 TU Danse des mots
  7. 14:00 TU Journal
  8. 14:10 TU Autour de la question
  9. 14:30 TU Journal
  10. 14:33 TU Autour de la question
  11. 15:00 TU Journal
  12. 15:10 TU Radio foot internationale
  13. 15:30 TU Journal
  14. 15:33 TU Radio foot internationale
  15. 16:00 TU Journal
  16. 16:10 TU Couleurs tropicales
  17. 16:30 TU Journal
  18. 16:33 TU Couleurs tropicales
  19. 17:00 TU Journal
  20. 17:10 TU Sessions d'information
  21. 17:30 TU Journal
  22. 17:33 TU Sessions d'information
  23. 17:40 TU Accents d'Europe
  24. 18:00 TU Journal
  25. 18:10 TU Grand reportage

Asie-Pacifique

Un soutien japonais de 120 millions de dollars au Mali

media

Le Japon offre 120 millions de dollars pour aider à stabiliser le Mali et le Sahel. Cette décision du gouvernement japonais est intervenue quelques jours après le retour des dépouilles de dix Japonais tués dans l'attaque du complexe gazier d'In Amenas en Algérie, et au moment où s'ouvrait, ce 29 janvier à Addis-Abeba (Ethiopie), une réunion des pays donateurs pour la Mission internationale de soutien au Mali (Misma).

Avec notre correspondant à Tokyo, Frédéric Charles

Les Japonais restent sous le choc de la mort de dix de leurs ressortissants dans laprise d’otages d'In Amenas, en Algérie. Cela n’empêche pas le gouvernement nippon d’allouer 120 millions de dollars supplémentaires pour aider à stabiliser le Mali et le Sahel.

Le Japon signale ainsi sa volonté de rester en Afrique, alors que l’opinion publique japonaise est beaucoup plus réservée à ce sujet. Ces 120 millions de dollars visent à renforcer la Misma et à réduire au Sahel la pauvreté qui constitue le terreau du terrorisme, déclare le gouvernement japonais.

Cette prise d’otages en Algérie incite le Japon à investir dans des actions préventives contre le terrorisme, un moyen de renforcer la sécurité de ses entreprises actives en Afrique. Le Japon est l’un des principaux pays donateurs. Il considère le continent noir comme un marché en pleine croissance et il n’entend pas laisser à la Chine le monopole de l’accès au marché africain.
 

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.