La ruée vers les clics chinois - Asie-Pacifique - RFI

 

  1. 09:33 TU Priorité santé
  2. 10:00 TU Journal
  3. 10:10 TU 7 milliards de voisins
  4. 10:30 TU Journal
  5. 10:33 TU 7 milliards de voisins
  6. 11:00 TU Journal
  7. 11:15 TU Sessions d'information
  8. 11:30 TU Journal
  9. 11:33 TU Sessions d'information
  10. 12:00 TU Journal
  11. 12:10 TU Sessions d'information
  12. 12:30 TU Journal
  13. 12:33 TU Sessions d'information
  14. 12:40 TU Grand reportage
  15. 13:00 TU Journal
  16. 13:10 TU LES MAITRES DU MYSTERES
  17. 14:00 TU Journal
  18. 14:10 TU Autour de la question
  19. 14:30 TU Journal
  20. 14:33 TU Autour de la question
  21. 15:00 TU Journal
  22. 15:10 TU Radio foot internationale
  23. 15:30 TU Journal
  24. 15:33 TU Radio foot internationale
  25. 16:00 TU Journal
  1. 09:33 TU Priorité santé
  2. 10:00 TU Journal
  3. 10:10 TU 7 milliards de voisins
  4. 10:30 TU Journal
  5. 10:33 TU 7 milliards de voisins
  6. 11:00 TU Journal
  7. 11:15 TU Sessions d'information
  8. 11:30 TU Journal
  9. 11:33 TU Sessions d'information
  10. 12:00 TU Journal
  11. 12:10 TU Grand reportage
  12. 12:30 TU Sessions d'information
  13. 13:00 TU Journal
  14. 13:10 TU Sessions d'information
  15. 13:30 TU Journal
  16. 13:33 TU Danse des mots
  17. 14:00 TU Journal
  18. 14:10 TU Autour de la question
  19. 14:30 TU Journal
  20. 14:33 TU Autour de la question
  21. 15:00 TU Journal
  22. 15:10 TU Radio foot internationale
  23. 15:30 TU Journal
  24. 15:33 TU Radio foot internationale
  25. 16:00 TU Journal

Dernières infos

fermer

Asie-Pacifique

Chine Facebook Réseaux sociaux twitter

La ruée vers les clics chinois

media

Le monde du commerce change par le biais d’Internet et l’e-commerce prend de l’ampleur. En Chine, où toutes les marques veulent leur boutique en ligne, on peut observer de nouveaux comportements marchands sur Internet et les réseaux sociaux. Pour mieux comprendre ces évolutions : rencontre avec le vice-président de Tencent, leader des services sur Internet en Chine, et une blogueuse chinoise aux 7 millions d’abonnés...

En Chine, Internet et les réseaux sociaux, ce n’est vraiment plus du chinois ! Fort de plus d’un milliard d’utilisateurs de téléphone et 720 millions d’internautes, c’est même une mini révolution de comportement qui s’opère en ce moment dans l’Empire du Milieu. Avec les développements techniques qui vont avec : les applications pour smartphones, des plateformes d’e-commerce... Deux événements nous ont permis de mieux comprendre l’intérêt croissant des entreprises françaises et leurs questionnements vis-à-vis de cet impressionnant marché aux chiffres qui font rêver les entrepreneurs. Tout d’abord une rencontre, lors d'un atelier PNB Paribas, avec Gordon Gao, vice-président de Tencent Goupnet, le groupe leader dans les services sur Internet en Chine, success story sauce chinoise devenue numéro 3 de l’Internet mondial. Puis, invitée par l'agence BBDO Beau, la blogueuse et tweeteuse aux 7 millions d’abonnés Hung Huang. Elle est comparable à Oprah Winfrey version chinoise, qui fait la tendance via son microblog (on dit weibos pour les utilisateurs du Twitter chinois). Par le biais de ces deux experts, on peut comprendre un peu mieux ce qu’est en train de devenir le marché chinois et Internet en particulier.

« Le pouvoir va au-delà de toute campagne publicitaire ! »

Gordon Gao, vice-président deTencent Goupnet, leader dans les services sur Internet en Chine, est revenu ainsi sur les tendances, le fameux buzz, et nous l’explique avec ses mots : « Pourquoi un produit devient à la mode chez vous? On peut parler d’une sorte d’aristocratie, d’influenceurs ou de stars qui font ou défont les goûts de chacun. Chez nous, en Chine, il s’agit du gouvernement et d’Internet par le biais des weibos. » Il utilise un exemple amusant, en expliquant que « lors de la retransmission d’arrestations de cadres corrompus, les gens regardent ce qu’ils portent ! » De même pour la popularité de certains alcools blancs : « ils sont devenus célèbres car ils étaient bus par les cadres du parti ». Selon Gordon Gao, « le pouvoir va au-delà de toute campagne publicitaire ! » Son dernier exemple : « Le seul pays où KFC dépasse Mc Do est la Chine, car la marque a su s’adapter au marché chinois et possède des relations étroites avec le gouvernement. » Dont acte.
 
Un pays d’enfants uniques très consommateurs
 
Hung Huang la blogueuse a apporté aussi sa pierre à la compréhension du marché chinois : « Il y a beaucoup de monde en Chine, mais la question revient souvent : où sont les consommateurs ? » sourit-elle. Elle insiste sur la classe moyenne, originaire des nouvelles grandes villes chinoises, « très consommatrice d’Internet et des réseaux sociaux ». Pour elle, cette force provient d’une croissance de « first timers » (première fois qu’ils consomment des produits de luxe par exemple), mais aussi de consommateurs différents, car selon les études, ils sont optimiste, ambitieux... La Chine, pays d’enfants uniques aidés par leurs parents, est ainsi devenue très dépensière.
 
« Internet est un moyen de trouver la vérité »
 
Mais qu’en est-il donc de la force des réseaux sociaux et du web en Chine ? « Internet est un moyen de trouver la vérité plutôt que de passer par les médias traditionnels », et cela vaut tout autant pour le commerce, nous explique Hung Huang. Même son de cloche de la part du vice-président de Tencent : « Les Chinois sont vus comme férus d’un esprit collectif, or Internet est un espace de réunion, c’est donc en quelque sorte une spécificité qui est devenue complètement chinoise.» Et il ajoute très vite : « Pour le gouvernement, Internet est un média comme les autres et souhaite donc le contrôler ».
 
2,4 milliards d’euros en 24 heures
 
Un exemple parmi d’autres, mais le plus vertigineux : la fête des célibataires s’est transformée en une journée de consommation un peu folle en Chine, et a battu des records en 2012. Ce 11.11.12 (les chinois aiment la numérologie) Alibaba (mastodonte de l’internet chinois) a annoncé que les quelque 50 000 vendeurs de ses plateformes avaient engrangé un total de 19,1 milliards de yuans (2,4 milliards d’euros) en 24 heures. Les résultats de cette journée ont dépassé pour la première fois les journées les plus dépensières aux Etats-Unis. Et cela ne risque pas de s’arrêter de sitôt !
 
30% de la population achètent en ligne
 
Car dans ce pays d’1,3 milliard d’habitants, 30% de la population achètent en ligne et de plus en plus via leur portable. Le projet de développement du Parti communiste pour les cinq prochaines années prévoit le quadruplement du volume du commerce en ligne entre 2010 et 2015, où il devrait atteindre 18 000 milliards de yuans (2 272 milliards d’euros). On se dit que dorénavant, un virtuel battement d’aile de papillons en Chine pourrait provoquer des bouleversements à l’autre bout de la planète Internet.
 
Les Weibos, le passage obligé des entreprises
 
Dans le même ordre d’idée, ils sont dorénavant 300 millions à utiliser WeChat, « le Réseau social le plus important qui dépassera Facebook », selon Gordon Gao. WeChat est la propriété de son entreprise Tencent (spécialiste de l’achat groupé) qui possède QQ, le système de messagerie instantanée le plus utilisé en Chine. Même tendance pro-web de la part de notre blogueuse qui a fondé un magazine ilook, ainsi qu’un blog en 2006. Mais c’est ce dernier qui, avec rapidement 100 millions de pages vues, l’a encouragé à revoir sa stratégie et investir le micro bloging. Elle en plaisante maintenant : « Je rêvais d’écrire un roman, mais je fais des textes de 140 signes maintenant ! » Les répercussions commerciales sont phénoménales, et les Weibos sont maintenant le passage obligé des entreprises lors de leurs stratégies de marketing en Chine.
 

 

Une erreur est survenue lors de l'envoi du mail...
Le mail a bien été envoyé

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.