GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 5 Décembre
Mardi 6 Décembre
Mercredi 7 Décembre
Jeudi 8 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 10 Décembre
Dimanche 11 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Les députés sud-coréens ont adopté ce vendredi, par 234 voix contre 56, une motion de destitution contre la présidente sud-coréenne Park Geun-hye, la privant de ses pouvoirs exécutifs en raison d'un vaste scandale de corruption.

    Asie-Pacifique

    Le Japon intercepte un bateau de pêche chinois

    media

    Le capitaine d’un bateau chinois a été arrêté par les autorités japonaises ce samedi 2 février. Il est accusé de pêche illégale. Son bateau, arraisonné par des gardes-côtes japonais, était au large de Miyako à environ 150 km des îles Senkaku/Diaoyu, îles que se disputent les deux pays.

    Avec notre correspondant à Tokyo, Frédéric Charles

    Le bateau de pêche chinois est suspecté de pêcher des coraux autour de l’île de Miyako partie intégrante de l’archipel d’Okinawa, lequel abrite plus de la moitié des bases américaines au Japon. Ces bases d’Okinawa servent à surveiller aussi bien la Chine que la Corée du Nord.

    Comme par hasard, ce bateau de pêche chinois viole les eaux territoriales japonaises, au moment où le Premier ministre Shinzo Abe se trouve à Okinawa. Shinzo Abe déclare qu’il va renforcer la défense de la région d’Okinawa, dans laquelle il englobe les îles Senkaku, administrées par le Japon, revendiquées par la Chine.

    Il ne se passe pas de jour ou presque, sans que des navires et des avions chinois, se livrent à des incursions autour des îles Senkaku, depuis que le Japon a nationalisé ces îles.

    Face à cette hausse des tensions, le Japon a décidé de constituer une force spéciale de 600 hommes, de douze navires, d’hélicoptères, d’avions de chasse, pour surveiller et protéger les îles Senkaku.

    En 2010, l’arrestation pendant deux semaines, du capitaine d’un bateau de pêche chinois autour des îles Senkaku, avait tourné à l’épreuve de force entre le Japon et la Chine.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.