GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Petite révolution en Chine: Foxconn veut faire des élections syndicales

    media Des ouvriers dans une usine Foxconn de Longhua (province de Guangdong) en mai 2010. Reuters

    En Chine, le géant taïwanais de l’électronique Foxconn annonce vouloir renforcer la représentativité des syndicalistes dans ses usines chinoises. L’assembleur de l’iPad et de l’iPhone a fait cette proposition dans le contexte d’une hausse des salaires et de mouvements sociaux à répétition. Des formations aux élections des délégués syndicaux doivent être mise en place à la fin des vacances du nouvel an lunaire. Mais pour l’instant, les avocats du travail en Chine attendent de voir.

    Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

    Si l’annonce est suivie d’effets, ce serait une petite révolution dans un pays où les syndicats indépendants sont techniquement interdits. Après les vacances du Nouvel an lunaire, le principal client d’Apple et plus gros employeur de Chine continentale entend former ses ouvriers aux élections des représentants du personnel, qui pour l’instant, ne servaient qu’à entériner les décisions de la direction.

    « Dans les faits, ce droit est limité, voire interdit »

    « Même si la liberté d’association est inscrite dans la Constitution chinoise, explique Teng Biao, avocat du travail basé à Shenzhen, dans les faits, ce droit est limité voire interdit. En Pologne, les syndicats indépendants ont joué un rôle très important dans le changement de régime. L’Etat est donc toujours très vigilant vis-à-vis des unions ouvrières et paysannes. Il n’y a donc pas de vrais syndicats en Chine. Tous sont contrôlés par les autorités et ne font aucun effort dans les négociations pour défendre les ouvriers. Dans la province du Zhejiang (est), des paysans ont tenté de créer des associations, elles ont toutes été réprimées ».

    Les mandats de 18 000 comités syndicaux au sein du groupe Foxconn qui compte plus d’un million de salariés en Chine continentale doivent être renouvelés d’ici à 2014. Une annonce saluée par les défenseurs des droits du travail, mais qui ne constituerait qu’une première étape

    « Tout dépend s’ils veulent vraiment réellement écouter les ouvriers »

    « Bien sûr que c’est une bonne chose, affirme ainsi Geoffrey Crothall de l'association China Labour Bulletin basée à Hong-Kong, mais ce n’est qu’un petit pas. Tout dépend maintenant de l’attitude qu’aura Foxconn vis-à-vis des représentants syndicaux. Tout dépend s’ils veulent vraiment réellement écouter les ouvriers et les laisser participer les négociations. Jusqu’à présent, ils n’entendaient que les donneurs d’ordres et ceux qui fixent les salaires et le temps de travail. Il n’y a pas aujourd’hui de base légale aux négociations pour les ouvriers chinois, et c’est cela qu’il faut changer ».

    Foxconn n’est pas la première entreprise en Chine à annoncer des élections syndicales libres. Jusqu’à présent elles n’ont jamais abouti.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.