GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 23 Septembre
Mardi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Accusée de sorcellerie, une femme est brûlée vive en Papouasie-Nouvelle-Guinée

    media Un stand de vêtements sur un marché de Mount Hagen, en Papouasie-Nouvelle-Guinée Wikimedias commons

    En Papouasie-Nouvelle-Guinée, une femme accusée de sorcellerie et qui aurait reconnu avoir tué un enfant a été brûlée vive en public. Les faits se sont déroulés ce jeudi 7 février dans la ville de Mount Hagen. Ces dernières années, les autorités en Papouasie-Nouvelle-Guinée ont redoublé d'efforts pour empêcher de nouveaux homicides liés à des accusations de sorcellerie. Depuis 1971, cette pratique est considérée comme un délit dans ce pays du Pacifique.

    La sorcellerie est à nouveau pointée du doigt en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Les photos diffusées d'une jeune femme de 20 ans, dévêtue, torturée, arrosée de pétrole et brûlée vive ce mercredi sur un bûcher de vieux pneus devant la foule parlent d'elles-mêmes.

    Accusée de sorcellerie, cette femme aurait notamment tué un garçonnet de 6 ans, selon des médias locaux. Il serait mort mardi, suite à des douleurs au ventre et à la poitrine. Selon des quotidiens de la province des Western Highlands, la foule aurait empêché la police et les pompiers d'intervenir.

    Les croyances dans la sorcellerie restent très répandues en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Une partie des habitants consultent régulièrement les sangomas, des sorciers, pour connaître la cause d'une maladie, d'une mort, ou d'ennuis financiers. En 2009, Amnesty International avait d'ailleurs tenté d'alerter la communauté internationale face à la multiplication des homicides liés à ces pratiques.

    Depuis 1971, la sorcellerie est considérée comme un délit en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Mais récemment, certains membres du gouvernement ont proposé d'abroger cette loi en raison de l'augmentation des attaques contre les personnes soupçonnées d'avoir de telles pratiques.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.