GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 8 Décembre
Samedi 9 Décembre
Dimanche 10 Décembre
Lundi 11 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 13 Décembre
Jeudi 14 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Corée du Nord : la puissance de l’explosion nucléaire a surpris les experts

    media

    A Vienne, les experts de l’Agence de contrôle des essais nucléaires se penchent actuellement sur les détails de l’essai souterrain réalisé ce mardi 12 février par la Corée du Nord. Les analyses complètes seront terminées dans 48 heures, mais l’Agence de contrôle évoque déjà une « explosion deux fois plus grosse » que celle de 2006.

    De notre correspondant à Vienne, Blaise Gauquelin

    Depuis la mort de Kim Jong-il en décembre 2011, le régime nord-coréen avait besoin de faire une démonstration de force auprès de sa population. Mais la puissance de l’explosion a surpris Lassina Zerbo, un expert de l’Agence de contrôle des essais nucléaire, l’organisme onusien basé à Vienne qui détecte les essais atomiques. « Cette explosion est deux fois plus grosse que celle réalisée en 2006 », a précisé l’expert.

    L’Agence de contrôle des essais nucléaires dispose aujourd’hui de 160 capteurs sismographiques répartis dans le monde, contre 22 seulement en 2006. Ses analyses sont donc plus rapides et plus précises qu’auparavant.

    Une « menace claire »

    Tibor Toth, secrétaire exécutif de l’Agence de contrôle, évoque une « menace claire » pour la paix et pour la sécurité et « regrette cet essai nucléaire ». « Nous sommes dans un millénaire où l’ensemble de la communauté internationale accepte de ne plus pratiquer d’essai nucléaire. La Corée du Nord est le seul pays à ne pas respecter ce principe, et ce pour la 3e fois », a ajouté Tibor Toth.

    Les analystes de l’ONU sont en train d’étudier la portée de l’essai nucléaire. Ils ont encore besoin de 48h pour tirer un bilan scientifique complet. Mais ils sont cependant sûrs d’une chose : la Corée du Nord a réussi son essai nucléaire.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.