GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 30 Avril
Dimanche 1 Mai
Lundi 2 Mai
Mardi 3 Mai
Aujourd'hui
Jeudi 5 Mai
Vendredi 6 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Deux adolescents tibétains s’immolent par le feu

    media

    Deux nouveaux suicides sur les plateaux tibétains chinois. Deux adolescents de 17 et 18 ans se sont immolés ensemble par le feu, affirment jeudi 21 février plusieurs organisations tibétaines basées à l’étranger. Un nouveau geste ultime de désobéissance civile qui semble prouver la détermination d’une partie de la jeunesse tibétaine à contester la tutelle de Pékin.

    Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

    Ce sont deux anciens camarades de l’école primaire qui ont mis fin à leurs jours, selon les ONG. Les faits se sont déroulés mardi matin à 9h30 dans la ville de Dorze, sur les plateaux de la province chinoise du Sichuan. Rinchen, 17 ans, et Sonam Dargye, 18 ans, se sont aspergés d’essence avant de mettre le feu à leurs vêtements, indique l’organisation Free Tibet.

    Leurs familles ont pu récupérer leurs dépouilles, mais il n’est pas sûr qu’elles soient en mesure de suivre les rituels funéraires de la tradition bouddhiste. Les autorités chinoises craignent en effet que ces cérémonies donnent lieu à des pèlerinages et à de nouvelles manifestations.

    Plus de 100 Tibétains ont tenté de s’immoler depuis 2009 pour protester contre une tutelle chinoise jugée oppressante. Vingt-deux tentatives sont le fait de mineurs, affirme l’organisation International Campaign for Tibet basée à Washington.

    Ce qui frappe ici, au-delà des décomptes macabres, c’est la concomitance de ces actes désespérés qui montrent à la fois le désespoir et la détermination d’une partie de la jeunesse tibétaine face aux autorités chinoises. Pékin continue à affirmer de son côté que ces immolations sont instrumentalisées par les « séparatistes de l’étranger ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.